Positif

Nous vivons dans un monde qui est submergé par les nouvelles négatives. Or, la plupart d’entre nous ne réalisons pas que ce monde est une pure création de l’esprit – ou plutôt des médias, car une réalité « objective » » est une pure fiction. Sur les dizaines de milliards d’informations qu’on pourrait publier chaque jour, les médias (qui en Occident sont en général très fortement concentrés dans les mains de quelques grands trusts), les rédacteurs en sélectionnent quelques unes qui vont « faire vendre » et - trop souvent - ce qui fait vendre est ce qui est scandaleux, négatif voire déprimant.

Or, un autre journalisme est possible. Dans les années 70, j’ai créé avec une femme africaine remarquable, Marie- Angélique Savané, un journal de santé familiale (aucun professionnel n’aurait parié un centime la-dessus!) qui en trois ans est devenu le périodique le plus vendu d’Afrique francophone. Nous avons publié, en 1975, le premier article jamais publié sur tout le continent concernant l’excision. Nous avons été le premier journal de la région subsaharienne à parler de planning familial, d’éducation sexuelle, de l’environnement, sans parler des grands problèmes de développement.

Alors avec cette rubrique, nous vous donnons un rendez-vous hebdomadaire pour lire des informations qui vous remonteront le moral. Il va de soi que vous pouvez les diffuser aussi largement que vous le désirez en mentionnant svp la source.

Des prisonniers qui deviennent des formateurs

innmates dogs

Après 18 ans comme visiteur bénévole à la prison de Champ Dollon, je suis très conscient de combien une prison peut être mortifère et même criminogène. Un des plus grands casseurs de coffre forts de la Suisse romande dont j’avais même commencé à écrire la biographie après sa libération m’a expliqué comment il avait appris son « métier » dans l’atelier de serrurerie-ferronnerie du pénitencier où il avait été détenu! C’est donc avec émerveillement que j’ai découvert une information sur une prison de New Haven aux USA, la Macomb Correctional Facility, où les prisonniers deviennent des formateurs de chiens pour aveugles. Depuis que le programme a été introduit, l’atmosphère de la prison a totalement changé. Les chiens vivent 24/24 heures avec les détenus. Mario Carines, un détenu, expliqua : « Quand le programme a commencé, les détenus ne pouvaient en croire leurs yeux. Moi je n’avais pas vu un chien en 22 ans » ! Le taux de succès des chiens formés par les détenus est bien supérieur à ceux formés dans le civil : 60% deviennent des conducteurs d’aveugles, contre 45% dans le civil. Mais le plus stupéfiant est que le taux de récidive des détenus du programme, une fois relâchés dans le civil, n’est que de 17%, contre une moyenne nationale d’environ 50%.

A bon entendeur, salut !

Masquer le formulaire de commentaire Masquer le formulaire de commentaire
  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Stroke
  • Quote
  • Smileys
  • :confused:
  • :cool:
  • :cry:
  • :laugh:
  • :lol:
  • :normal:
  • :blush:
  • :rolleyes:
  • :sad:
  • :shocked:
  • :sick:
  • :sleeping:
  • :smile:
  • :surprised:
  • :tongue:
  • :unsure:
  • :whistle:
  • :wink:
 
  • 1000 caractères restants
   
 

Vidéo: les ateliers

minivideo
Cliquer pour voir la vidéo

Lettre d'info

Ateliers

Poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer...
> Présentation des ateliers
> Lien vers agenda

Entretiens

Conseil ou véritable écoute, dans un espace de liberté totale:
> Entretiens individuels

Cérémonies

entretiensiconDésirez-vous une cérémonie de mariage, des obsèques, un accueil d'enfant AUTREMENT?
Pour en savoir plus: Cérémonies

L'Art de Bénir

Au réveil, bénissez votre journée, car elle déborde déjà d’une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître (...)
Lire la suite

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Envoyer un e-mail à Pierre