Positif

Nous vivons dans un monde qui est submergé par les nouvelles négatives. Or, la plupart d’entre nous ne réalisons pas que ce monde est une pure création de l’esprit – ou plutôt des médias, car une réalité « objective » » est une pure fiction. Sur les dizaines de milliards d’informations qu’on pourrait publier chaque jour, les médias (qui en Occident sont en général très fortement concentrés dans les mains de quelques grands trusts), les rédacteurs en sélectionnent quelques unes qui vont « faire vendre » et - trop souvent - ce qui fait vendre est ce qui est scandaleux, négatif voire déprimant.

Or, un autre journalisme est possible. Dans les années 70, j’ai créé avec une femme africaine remarquable, Marie- Angélique Savané, un journal de santé familiale (aucun professionnel n’aurait parié un centime la-dessus!) qui en trois ans est devenu le périodique le plus vendu d’Afrique francophone. Nous avons publié, en 1975, le premier article jamais publié sur tout le continent concernant l’excision. Nous avons été le premier journal de la région subsaharienne à parler de planning familial, d’éducation sexuelle, de l’environnement, sans parler des grands problèmes de développement.

Alors avec cette rubrique, nous vous donnons un rendez-vous hebdomadaire pour lire des informations qui vous remonteront le moral. Il va de soi que vous pouvez les diffuser aussi largement que vous le désirez en mentionnant svp la source.

Frank Rottweil d’Oldham en Angleterre a ramé plus de 4800kms des Iles Canaries à Antigua dans la mer des Caraïbes pour récolter des fonds pour lutter contre la démence et a réussi à récolter plus de 640’000 livres sterling.

Il a pris six semaines pour ramer - mais il s’est préparé pendant 18 mois! Son bateau s’appelait Jamais Trop Vieux. Il lui fallait également une bonne dose de courage car une bonne tempête aurait vite mis fin à l’aventure.

positiffev21

L’éducation traditionnelle chez les Inuits (autre terme pour Eskimos) est incroyablement tendre et positive. Dans la culture inuit traditionnelle, il est très mal vu de gronder les enfants et même de leur parler avec une voix colérique, raconte Ipeelie, une mère et productrice radio qui grandit dans une fratrie de 12 frères et soeurs.  "Quand ils sont petits, cela ne sert à rien d’élever la voix" dit-elle.  «Et cela même si l’enfant vous frappe ou vous mord ?» «Non» répond Ipeelie avec un petit rire qui semble souligner combien la question même est ridicule. «Avec les petits, vous pensez souvent qu’ils vous provoquent, mais ce n’est pas ce qui se passe. Quelque chose les dérange et c’est à vous de trouver ce que c’est.»  

Traditionnellement, les Inuits voyaient le fait de crier à un enfant comme une façon de s’abaisser. C’est comme si l’adulte avait une crise de colère. C’est s’abaisser au niveau de l’enfant.  

Mais alors si on ne gronde pas les enfants ni ne leur parle avec colère, comment les discipliner peut-on demander? 

Pendant des millénaires, raconte Goota Jaw, les Inuits se sont reposés sur une vieille tradition qui consiste à utiliser des contes auxquels on donne une tournure différente. Par exemple, comment apprendre aux enfants à ne pas trop s’approcher de l’océan où ils pourraient se noyer? Alors, au lieu de crier, «Ne t’approche pas de l’eau » on leur raconte, sous forme d’un conte traditionnel, qu’il y a dans l’océan un monstre marin qui a une grande poche sur son dos dans laquelle il mettra les enfants qu’ s’approchent de trop près de l’eau, pour les emporter loin et les donner à une autre famille. Les enfants enregistrent de suite le message, et il ne  sera pas nécessaire de leur crier dans le dos.»(Lettre PEERS, Mars 2019)

positiffev21La cité de Belo Horizonte au Brésil, une ville environ 400km a Nord de Rio de Janeiro, compte deux millions et demi d’habitants. Un nœud de la production industrielle, elle connaissait des écarts de revenus importants et des niveaux de pauvreté élevés, propres à tant de cités industrielles. Mais la ville a fait un travail de pionnier pour éliminer la faim qui a essentiellement supprimé la faim dans la cité - et cela grâce à un programme qui utilise moins de 2% du budget de la ville.

Elle a passé une loi municipale qui établit que l’accès à la nourriture est un droit fondamental de tout citoyen, grâce à une commission qui réunit des officiels du gouvernement, des paysans, des leaders syndicaux et d’autres qui ont le mandat de « fournir l’accès à la nourriture comme une mesure de justice sociale. »

Aujourd’hui le système mis en place inclut une vingtaine de programmes interconnectés qui approchent tous la question de la sécurité alimentaire de façon viable à long terme. Il système met producteurs et consommateurs en contact direct, éliminant par là les intermédiaires ; offre une nourriture saine, fraîche à des coûts bas dans une série de restaurants populaires ; fournit des aliments directement aux écoles, cliniques, abris et endroits similaires et diverses organisations caritatives ; établit des marchés où les paysans peuvent directement vendre leurs produits aux habitants ; fixe les prix pour 25 produits précis, qui doivent être vendus 20 à 50% plus bas que le prix du marché ; crée des banques alimentaires pour distribuer les produits invendus des marchés et finalement établit des jardins scolaires et communautaires en plus de cours de nutrition.

Aux Etats-Unis, les élèves qui se comportent vraiment mal sont envoyés chez la directrice ou le directeur qui peut annuler divers privilèges, même appeler leur famille, voire les suspendre de suivre des cours pour un temps. Mais des écoles dans la ville de Baltimore ont tenté une expérience différente en créant une salle de méditation où les étudiants fautifs peuvent décompresser et se calmer. La salle est équipée de grands sacs sur lesquels les étudiants peuvent taper pour sortir leur trop plein d’énergie s’ils le veulent. La salle aussi est équipée de lumières douces et les étudiants font des exercices pour se calmer avec un professionnel. Dans une de ces écoles, les élèves apprennent des exercices de respiration et sont encouragés à discuter avec l’adulte à discuter les émotions qui ont conduit à un éclat ou toute autre difficulté. Après 20 minutes environ, les élèves regagnent leurs classes. Une des écoles a aussi introduit un système de hauts parleurs où, deux fois par jour, les étudiants font 15 minutes d’exercices de respiration. Ils peuvent aussi suivre des cours gratuits de yoga. Les résultats de ces expériences ont été spectaculaires.  
(Miami Herald, 23/9/2016)

bhutan

Selon L’Agence Internationale de l’Energie, le courant photovoltaïque est désormais moins coûteux que le charbon ou le gaz. La Suisse est une des pionnières dans ce domaine.

Au niveau mondial, le coût de l’énergie a chuté d’environ 90% ces dix dernières années. Ceci est essentiellement dû au fait que le prix des panneaux photovoltaïques s’est effondré durant la dernière décennie, avant tout grâce à l’Allemagne et la Chine.

Mais en termes de pourcentage de l’électricité consommée, le solaire reste encore très en arrière, et pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 dans un pays comme la Suisse par exemple, il va falloir mettre plus que les bouchées doubles, à savoir multiplier la production actuelle par vingt.

bhutanPNB, je connais bien sûr, c’est le Produit National Brut, l’étalon sacré, quasi canonisé des économies modernes, mais le BNB ? Celui-là, je connais pas..

Eh bien, c’est simplement le Bonheur National Brut, l’étalon de mesure principal de cet étonnant petit pays de l’Himalaya, le royaume du Bhutan (plus petit que la Suisse avec environ 38’000km2, 700'000 habitants coincé entre la Chine et l’Inde).

Oui, Jigme Singye Wangchuk, le souverain fort éclairé de cet étonnant pays d’une beauté saisissante, dont les forêts couvrent 70% du pays, a décidé que le bonheur de ses concitoyens était plus important que de devenir un chiffre anonyme dans les statistiques de la Banque Mondiale. 

Les quatre piliers de son gouvernement sont : un développement soutenable, la protection de l’environnement, le respect et a préservation de la culture nationale et la bonne gouvernance. Le Bhutan est un des très rares pays de la planète à avoir un taux de carbone négatif, c’est-à-dire qu’il absorbe beaucoup plus de CO2 (6 millions de tonnes) qu’il n'émet (2,2 millions de tonnes). 

(On trouve sur Youtube un TED TALK absolument remarquable du Premier Ministre Tshering Tobgay sur les liens entre le bonheur et la préservation de l’environnement. Je n’ai jamais entendu un exposé aussi éclairé d’un politicien, jamais. Lien vers le TED Talk.

 

sautperche

En 2003, l’Etat indien du Sikkim a interdit l’importation de tous les pesticides, herbicides, engrais synthétiques et OGM. En 2016, il est devenu le premier Etat au monde certifié biologique.

La transition a été difficile pour les agriculteurs, qui ont vu leurs rendements chuter les trois premières années, mais depuis les rendements de la plupart des cultures sont plus élevés qu’avant la transition.  Par exemple la principale culture commerciale, la cardamone, a vu sa production bondir de 23%, en partie grâce au retour en force des pollinisateurs. Quant au tourisme, depuis le passage de l’Etat au bio 100%, il a augmenté de  … 70%, attiré aussi par des espèces animales rares comme le panda rouge, l’ours de l’Himalaya, le léopard des neiges et les yaks. Toute personne surprise à utiliser des pesticides est passible d’une très forte amende ou même de trois ans de prison. 

Comme ailleurs, le pays densément peuplé qu’est l’Inde a dû apprendre à ses dépens les graves dégâts que l’agriculture industrielle fait aux rivières, aux sols, à la qualité de l’air et surtout la santé de sa population Aussi le gouvernement prévoit-il de reproduire ailleurs cette expérience unique au monde.

positif mai20Dans les années 60, j’étais un des responsables d’une enquête nationale sur plus de 2000 couples portant entre autres sur le nombre moyen d’enfants par femme. Le nombre moyen frisait 6 enfants par femme. Aujourd’hui le chiffre est d’environ 2,4. Dans de nombreux pays occidentaux, la population de nationaux ne se renouvelle même pas. (Pour qu’une population reste stable, il faudrait qu’une femme ait en moyenne environ 2,2 enfants). En Suisse, la moyenne d’enfants par femme est seulement de 1,5  (France: 2.0) et sans l’apport des migrants nos pays se dépeupleraient.

D’après les Nations Unies, la population du globe qui approche actuellement les 8 milliards, atteindra autour d’environ 9,5 milliards en 2050, date à laquelle on pense qu’elle se stabilisera. 

Une saine gestion de nos ressources, et notamment une agriculture qui retrouverait des méthodes infiniment plus saines de culture comme la permaculture au lieu de la pompe à pesticides actuelle utilisée dans tant de pays et qui pollue toute la planète, permettrait de nourrir une population même bien plus nombreuse.

positiffev2020Au cours du 20è siècle, la pêche à la baleine a pratiquement éliminé une population entière de baleines à bosse sur la côte est de l’Amérique du Sud. Dans les années 1950, il n’en restait que 440. Alors on mit en place toute une série de mesures de protection. Au début on se demandait si ces mesures avaient même un impact, mais un récent recensement publié fin 2019 montre qu’à la surprise des scientifiques la population de ces baleines était remontée à …25’000 individus!

C’est presqu’autant pensent les experts que le nombre d’avant 1700 quand la pêche à la baleine a démarré. Dans le monde entier, les populations de baleines ont repris du poile à la bête si on ose s’exprimer ainsi. Pour les 16 populations de baleines à bosse dans le monde, seules 5 sont encore en situation délicate, sur les 120’000 à 150’000 baleines de ce type dans le monde. La pêche à la baleine fut interdite dès les années ’80, même si quelques pays comme le Japon poursuivent la pêche de ce mammifère marin.

islande

La ville de Kanzas aux Etats-Unis dont le nombre d'habitants est très proche de celui d’Avignon en France vient de décider, par un vote unanime du conseil municipal, de rendre le transport gratuit sur la totalité du réseau urbain géré par la municipalité. C’est la première grande cité des USA à prendre cette décision, effective dans le courant de 2020. A part les gains financiers pour les personnes à revenu très modeste, c’est aussi au niveau de l’environnement que la cité espère des gains, sans parler du sentiment de liberté accru que cela donne aux habitants. Et le coût reste très abordable pour une ville d’environ 500’000 habitants: un peu plus de sept millions d’euros.

islande

Il a restauré la vue a largement plus de 100'000 personnes, sans doute plus que n’importe quel autre médecin dans l’histoire. Ses patients aveugles se trainent littéralement souvent en titubant le long de sentiers de montagne escarpés, car le Dr. Sanduk Ruit, un ophthalmologue, opère dans sa patrie le Népal. Le jour après l’opération du cataracte de ses patients, le médecin ôte les bandages et… ses patients voient ! 

Le Dr. Ruit a développé une technique de microchirurgie qui ne coûte que $25 (environ €20) et qui marche presque toujours, à tel point que sa méthode est maintenant enseignée dans les écoles de médecine les plus avancées de la planète, aux Etats-Unis ! Au début les sceptiques ont dénoncé ou se sont moqués de sa démarche jusqu’à ce que le prestigieux Journal Américain d’Ophthalmologie publie une étude avec un échantillon tiré au hasard de ses patients montrant que le taux de succès était exactement le même qu’aux USA (98%) où l’opération était faite avec des appareils complexes et coûtait des milliers de dollars.

Le Dr.Ruit a fondé un institut qui opère 30'000 patients par année et a développé des lentilles qui coûtent $3 pièce contre … $200 en Occident.

islande

Le gouvernement néo-zélandais s’est fixé des objectifs « révolutionnaires » ( !) : ce qui encourage le bien-être des citoyens, et cela avant des incitations à la productivité et la croissance économique. (Nous mettons ce point d’exclamation parce que cela devrait être toujours et en tout temps la priorité des gouvernements, même en période de récession). Parmi les mesures de la première ministre, Jacinda Ardern, mentionnons un investissement de plus de 200 millions de dollars pour lutter contre la violence domestique et sexuelle. Comme elle le disait elle-même, « c’est le plus important investissment d’un gouvernement néo-zélandais sur cette question » qui constitue, selon la première ministre «un des problèmes les plus troublants et honteux» du pays. Selon ce nouveau budget, toutes les dépenses gouvernementales doivent avancer une des cinq priorités budgétaires : l’amélioration de la santé mentale, la réduction de la pauvreté parmi les enfants, les inégalités auxquelles font face les populations Maori et celles des îles du Pacifique, s’épanouir à  l’heure digitale, et passer à une économie durable à basse émission de carbone.

(Source : New York Times, 22/5/19)

islande

Les jeunes islandais remplacent les drogues de toute sorte par … la vraie vie ! En effet, ce pays a vu une baisse vraiment étonnante de l’usage de stupéfiants de toutes sortes, avant tout drogues et alcool, par les jeunes, en s’inspirant d’une expérience menée par le professeur Harvey Milkman à Denver (Colorado USA). Depuis la fin des années ’90, le nombre de jeunes islandais disant avoir absorbé de l’alcool dans les 30 derniers jours a chuté de plus de 40% à 5% ! Le programme de Denver était basé sur des activités ludiques comme la danse, la musique, l’art, la poésie, des activités dans la nature à la place de l’alcool et des drogues pour réduire le stress. Une fois que les jeunes adoptaient ces activités, leur utilisation de drogues chutait dramatiquement. Le succès de l’expérience a été telle que l’on parle maintenant dans les milieux qui combattent l’usage de stupéfiants chez les jeunes de « l’approche islandaise ».

Cela vous parle ?

Kailash Satyarthi

L’Indien Kailash Satyarthi, lauréat du Prix Nobel de la Paix pour 2014, est responsable de la libération d’environ 90'000 enfants esclaves de conditions de travail dégradantes. Il a commencé son travail au début des années ’80 et il en a étendu le champ pour atteindre aussi les enfants victimes de trafics sexuels et de nombreux autres abus.

Il affirme que chacun de nous peut participer à la lutte contre ces abus en posant inlassablement la question dans les commerces partout où nous faisons des achats : « Pouvez-vous garantir que ces produits sont fabriqués sans exploitation du  travail d’enfants ?» Ecrivez même aux présidents de ces entreprises en envoyant toujours des copies de vos lettres aux journaux populaires de votre région (pour la Suisse, style 20 minutes).

Ces résultats n’ont pas été atteints facilement, comme on se l’imagine aisément.  Satyarthi a été battu à plusieurs reprises et deux de ses collègues ont été assassinés. Mais rien ne l’a ralenti dans sa lutte pour la dignité humaine et contre un des plus inacceptables fléaux de la planète.

positif1mai19

Dès le début de cette année, la Suède avait achevé sa transition énergétique alors que la France et bon nombre d’autres pays peinent à réaliser la leur. La Suisse par contre est avec la Suède et la Colombie tout en haut du peloton.

Pour la Suède, cela a été possible par une collaboration rare entre gouvernement et producteurs d’éoliennes. Dans ce pays, près de 3700 projets de construction d’éoliennes ont été lancés en 2018.

Un des principaux impacts sera de faire chuter les prix de l’électricité, pour le plus grand bonheur des citoyens du pays.

positiffev19

Dans le petit bourg de New Prague (7600 habitants) aux Minnesota aux Etats-Unis, Kendra et Paul Rasmussen ont ouvert une épicerie qui fonctionne sans vendeurs. La fillette du couple était atteinte d’épilepsie et ils ont découvert qu’un régime sain avec beaucoup de fruits et légumes pouvaient l’aider. Comme le grand supermarché à l’orée de la ville n’avaient que peu de produits bio, ils ont ouvert leur propre magasin. Mais ils ont calculé que ce dernier ne serait pas rentable s’ils le géraient comme une épicerie « normale ». Alors ils ont eu l’idée d’une épicerie sans personnel pour des clients intéressés par des produits bio cultivés dans la région. Les acheteurs devenus membres paient $99 par an  (un peu moins de €100) et ont une carte qui leur permet de faire leurs commissions quand ils veulent, même au milieu de la nuit. Les fournisseurs locaux (fermiers, apiculteurs et autres) peuvent également réapprovisionner le magasin de produits frais n’importe quand.

Alors si le bio local vous inspire plus que les barquettes plastique tout jetables de votre supermarché local qui importe ses produits de l’autre côté du monde (avocats du Chili ou mangues du Brésil en hiver, importés pas avion au prix d’un bilan écologique catastrophique), pourquoi ne pas créer une petite association qui mettrait sur pied une telle épicerie ?

 

Vidéo: les ateliers

minivideo
Cliquer pour voir la vidéo

Lettre d'info

Ateliers

Poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer...
> Présentation des ateliers
> Lien vers agenda

Entretiens

Conseil ou véritable écoute, dans un espace de liberté totale:
> Entretiens individuels

Cérémonies

entretiensiconDésirez-vous une cérémonie de mariage, des obsèques, un accueil d'enfant AUTREMENT?
Pour en savoir plus: Cérémonies

L'Art de Bénir

Au réveil, bénissez votre journée, car elle déborde déjà d’une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître (...)
Lire la suite

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Envoyer un e-mail à Pierre