Positif

Nous vivons dans un monde qui est submergé par les nouvelles négatives. Or, la plupart d’entre nous ne réalisons pas que ce monde est une pure création de l’esprit – ou plutôt des médias, car une réalité « objective » » est une pure fiction. Sur les dizaines de milliards d’informations qu’on pourrait publier chaque jour, les médias (qui en Occident sont en général très fortement concentrés dans les mains de quelques grands trusts), les rédacteurs en sélectionnent quelques unes qui vont « faire vendre » et - trop souvent - ce qui fait vendre est ce qui est scandaleux, négatif voire déprimant.

Or, un autre journalisme est possible. Dans les années 70, j’ai créé avec une femme africaine remarquable, Marie- Angélique Savané, un journal de santé familiale (aucun professionnel n’aurait parié un centime la-dessus!) qui en trois ans est devenu le périodique le plus vendu d’Afrique francophone. Nous avons publié, en 1975, le premier article jamais publié sur tout le continent concernant l’excision. Nous avons été le premier journal de la région subsaharienne à parler de planning familial, d’éducation sexuelle, de l’environnement, sans parler des grands problèmes de développement.

Alors avec cette rubrique, nous vous donnons un rendez-vous hebdomadaire pour lire des informations qui vous remonteront le moral. Il va de soi que vous pouvez les diffuser aussi largement que vous le désirez en mentionnant svp la source.

islande

Il a restauré la vue a largement plus de 100'000 personnes, sans doute plus que n’importe quel autre médecin dans l’histoire. Ses patients aveugles se trainent littéralement souvent en titubant le long de sentiers de montagne escarpés, car le Dr. Sanduk Ruit, un ophthalmologue, opère dans sa patrie le Népal. Le jour après l’opération du cataracte de ses patients, le médecin ôte les bandages et… ses patients voient ! 

Le Dr. Ruit a développé une technique de microchirurgie qui ne coûte que $25 (environ €20) et qui marche presque toujours, à tel point que sa méthode est maintenant enseignée dans les écoles de médecine les plus avancées de la planète, aux Etats-Unis ! Au début les sceptiques ont dénoncé ou se sont moqués de sa démarche jusqu’à ce que le prestigieux Journal Américain d’Ophthalmologie publie une étude avec un échantillon tiré au hasard de ses patients montrant que le taux de succès était exactement le même qu’aux USA (98%) où l’opération était faite avec des appareils complexes et coûtait des milliers de dollars.

Le Dr.Ruit a fondé un institut qui opère 30'000 patients par année et a développé des lentilles qui coûtent $3 pièce contre … $200 en Occident.

islande

Le gouvernement néo-zélandais s’est fixé des objectifs « révolutionnaires » ( !) : ce qui encourage le bien-être des citoyens, et cela avant des incitations à la productivité et la croissance économique. (Nous mettons ce point d’exclamation parce que cela devrait être toujours et en tout temps la priorité des gouvernements, même en période de récession). Parmi les mesures de la première ministre, Jacinda Ardern, mentionnons un investissement de plus de 200 millions de dollars pour lutter contre la violence domestique et sexuelle. Comme elle le disait elle-même, « c’est le plus important investissment d’un gouvernement néo-zélandais sur cette question » qui constitue, selon la première ministre «un des problèmes les plus troublants et honteux» du pays. Selon ce nouveau budget, toutes les dépenses gouvernementales doivent avancer une des cinq priorités budgétaires : l’amélioration de la santé mentale, la réduction de la pauvreté parmi les enfants, les inégalités auxquelles font face les populations Maori et celles des îles du Pacifique, s’épanouir à  l’heure digitale, et passer à une économie durable à basse émission de carbone.

(Source : New York Times, 22/5/19)

islande

Les jeunes islandais remplacent les drogues de toute sorte par … la vraie vie ! En effet, ce pays a vu une baisse vraiment étonnante de l’usage de stupéfiants de toutes sortes, avant tout drogues et alcool, par les jeunes, en s’inspirant d’une expérience menée par le professeur Harvey Milkman à Denver (Colorado USA). Depuis la fin des années ’90, le nombre de jeunes islandais disant avoir absorbé de l’alcool dans les 30 derniers jours a chuté de plus de 40% à 5% ! Le programme de Denver était basé sur des activités ludiques comme la danse, la musique, l’art, la poésie, des activités dans la nature à la place de l’alcool et des drogues pour réduire le stress. Une fois que les jeunes adoptaient ces activités, leur utilisation de drogues chutait dramatiquement. Le succès de l’expérience a été telle que l’on parle maintenant dans les milieux qui combattent l’usage de stupéfiants chez les jeunes de « l’approche islandaise ».

Cela vous parle ?

Kailash Satyarthi

L’Indien Kailash Satyarthi, lauréat du Prix Nobel de la Paix pour 2014, est responsable de la libération d’environ 90'000 enfants esclaves de conditions de travail dégradantes. Il a commencé son travail au début des années ’80 et il en a étendu le champ pour atteindre aussi les enfants victimes de trafics sexuels et de nombreux autres abus.

Il affirme que chacun de nous peut participer à la lutte contre ces abus en posant inlassablement la question dans les commerces partout où nous faisons des achats : « Pouvez-vous garantir que ces produits sont fabriqués sans exploitation du  travail d’enfants ?» Ecrivez même aux présidents de ces entreprises en envoyant toujours des copies de vos lettres aux journaux populaires de votre région (pour la Suisse, style 20 minutes).

Ces résultats n’ont pas été atteints facilement, comme on se l’imagine aisément.  Satyarthi a été battu à plusieurs reprises et deux de ses collègues ont été assassinés. Mais rien ne l’a ralenti dans sa lutte pour la dignité humaine et contre un des plus inacceptables fléaux de la planète.

positif1mai19

Dès le début de cette année, la Suède avait achevé sa transition énergétique alors que la France et bon nombre d’autres pays peinent à réaliser la leur. La Suisse par contre est avec la Suède et la Colombie tout en haut du peloton.

Pour la Suède, cela a été possible par une collaboration rare entre gouvernement et producteurs d’éoliennes. Dans ce pays, près de 3700 projets de construction d’éoliennes ont été lancés en 2018.

Un des principaux impacts sera de faire chuter les prix de l’électricité, pour le plus grand bonheur des citoyens du pays.

positiffev19

Dans le petit bourg de New Prague (7600 habitants) aux Minnesota aux Etats-Unis, Kendra et Paul Rasmussen ont ouvert une épicerie qui fonctionne sans vendeurs. La fillette du couple était atteinte d’épilepsie et ils ont découvert qu’un régime sain avec beaucoup de fruits et légumes pouvaient l’aider. Comme le grand supermarché à l’orée de la ville n’avaient que peu de produits bio, ils ont ouvert leur propre magasin. Mais ils ont calculé que ce dernier ne serait pas rentable s’ils le géraient comme une épicerie « normale ». Alors ils ont eu l’idée d’une épicerie sans personnel pour des clients intéressés par des produits bio cultivés dans la région. Les acheteurs devenus membres paient $99 par an  (un peu moins de €100) et ont une carte qui leur permet de faire leurs commissions quand ils veulent, même au milieu de la nuit. Les fournisseurs locaux (fermiers, apiculteurs et autres) peuvent également réapprovisionner le magasin de produits frais n’importe quand.

Alors si le bio local vous inspire plus que les barquettes plastique tout jetables de votre supermarché local qui importe ses produits de l’autre côté du monde (avocats du Chili ou mangues du Brésil en hiver, importés pas avion au prix d’un bilan écologique catastrophique), pourquoi ne pas créer une petite association qui mettrait sur pied une telle épicerie ?

 

positifjan19

Une entreprise de la Nouvelle Zélande, Perpetual Guardian, qui gère des trusts, des testaments et des héritages, a autorisé ses employés à travailler quatre jours par semaine au lieu de cinq pour un salaire identique. Non seulement la productivité n’a pas diminué mais elle a même augmenté parmi ses 240 employés qui passaient plus de temps avec leurs familles, à faire de l’exercice, du jardinage, à cuisiner. D’autres pays ont tenté la même expérience. Ainsi la ville de Gothenburg en Suède a introduit la journée de 6 heurs et là aussi, non seulement la productivité n’a pas diminué mais elle avait tendance à augmenter.  

Andrew Barnes, le fondateur de Perpetual Gardian, a expliqué que l’idée lui est venue quand il a lu un article disant que les gens passaient souvent moins de trois heures par jour en travail vraiment productif. Ainsi des réunions qui duraient en moyenne deux heures dans son entreprise furent réduites à 30 minutes.

Faites de suite une copie de cet article et montrez-le à votre patron ou votre syndicat !

(Source ; New YorK Times du 19/7/2018

waterseer

Un machine créée par une équipe de Californie peut produire largement plus de 1000 litre d’eau par jour qu’elle produit…en la tirant de l’air environnant ! Les inventeurs de la machine qui s’appelle « Skywater machine »  (machine eau du ciel) viennent de remporter un prix d’un million et demi de dollars. Elle accomplit ce tour de force en condensant la vapeur contenue dans l’atmosphère et la transformant en eau potable. Un des responsables de la «Skysource/SkywaterAlliance » qui a produit la machine, David Hertz, pense avec raison que cet appareil pourrait être d’une immense utilité dans toutes les régions du monde qui manquent d’eau. Hertz estime qu’à tout moment il y a 37,5 milliards de gallons (1gallon = 3,745 litres) d’eau dans l’atmosphère, soit plus que toutes les rivières de la planète !

Bye-bye Perrier, Nestlé, Evian, Wallser, Badoit et autres eaux minérales. Etanche ta soif, chez Skywater c’est gratis !

(SOURCE : Join 2,645 caring and inspired subscribers to this list. Subscribe here for one inspirational e-mail a week) La Newsletter (en anglais) de PEERS est la meilleure source d’informations positives que je reçois.

positivnov18Depuis l’âge de 16 ans, Boyan Slat rêvait déjà de nettoyer les océans. Son rêve est né lors d’un voyage en Grèce au cours duquel, lors de ses plongées dans la mer, il rencontra plus de plastiques que de poissons. Après cinq ans de recherches intenses, Boyan, maintenant 23 ans, a inventé ce qui constitue le premier système de nettoyage des océans actuellement en train d’être testé. Son « Système 101 - une barrière flottante longue de 600m – a quitté il y a quelques semaines la baie de San Francisco en direction d’un des continents flottants de déchets du Pacifique qui empoisonnent littéralement les mers du globe. Si ce premier essai fonctionne comme Boyan l’espère, une armada de quelque 60 systèmes similaires pourrait réduire la taille de ce continent flottant - un des plus grands du monde - de 50% d’ici 2025. Boyan a fondé son entreprise – « The Ocean Cleanup » a l’âge de 18 ans seulement. Parce que son système est solide plutôt que constitué de filets, il devrait éviter que la vie marine ne se prenne dans les mailles des filets. L’espoir est que le plastique s’accumulera derrière la barrière d’où des navires pourront le collecter pour le recyclage qui se fera à terre.

(Revue Time, 7/9/18)

Le recyclage suédois est tellement efficace que le pays doit importer des détritus pour continuer à faire fonctionner ses usines de recyclage ! En 2017, moins de 1% des détritus furent envoyés aux décharges. Cec est dû à une culture de soin pour l’environnement très en avance sur la plupart des pays. C’était un des premiers pays à taxer  lourdement les énergies fossiles en 1991 déjà et maintenant le pays produit pratqiement la moitié de son énergie à partir de ressources renouvelables. Une campagne nationale intitulée « Miljönärvänlig »a depuis des années promu la notion qu’il y a beaucoup à gagner en réparant, partageant et réutilisant les choses. 

(Source : www.independant.co.uk)

SfruttaZero

Nos « délicieux » fruits et légumes d’Italie sont souvent produits dans des conditions d’exploitation effroyables. Les ouvriers travaillent parfois 12 heures par jour sous un soleil torride jusqu’à tomber d’épuisement. Les conditions imposées par l’agromafia défient l’imagination pour un pays de la CE : pas de contrat, salaire de €22 à 30 par jour (moins que la moitié du salaire minimum légal) violence, chantage, papier confisqués sans motif, des gants de travail vendus à des prix exhorbitants sans parler de la nourriture qu’ils doivent acheter à l’employeur. Face à cet monstueux Goliath, un minuscule David s’est dressé : SfruttaZero, une compagnie de production de jus de tomate qui vise une chaîne de production « propre » et qui collabore avec des activistes de groupes citoyens comme Dirriti a Sud (Les Droits au Sud) et Solidaria dans la région de Puglia, la plus fortement manipulée par l’agromafia.

Les pots de jus de tomate sont vendus par des réseaux de vente éthique ou Fuori Mercato, un réseau de vente national travaillant en dehors des canaux commerciaux habituels. La marque SfruttaZero commence à être connue et des demandes proviennent déjà de l’étranger (Allemagne, France, Autriche). En plus, les jeunes activistes qui soutiennent le mouvement ont suivi des formations agricoles et n’utilisent pas de produits chimiques dans leurs champs. Comme on l’imagine sans peine, ils doivent faire face à des obstacles qui défient l’imagination car leurs coûts de production sont évidemment beaucoup plus élevés. Pour l’instant, c’est un minuscule ruisseau face aux géants de l’agromafia, mais comme le dit un proverbe africain, « Beaucoup de petits ruisseaux font le grand Zambèze ». Un jour, les torrents de boue sale de l’agromafia seront emportés par un Zambèze citoyen dont vous et moi pouvons faire partie par nos achats quotidiens.

Source de l’information : Corriere della Sera (un des plus grands journaux italiens), relayé par le Christian Science Monitor de Boston, USA, mondialement réputé pour l’intégrité de son journalisme.

P.S : Nous envoyons ce blog à la MIGROS et la COOP en Suisse, avec copie à Public Eye, et nous vous tiendrons informés sur les réponse qu’ils nous donnent à la question : d’où viennent le tomates dont sont faites les sauces tomates que vous vendez?

robinet

Il est souvent dit qu’on ne tire pas quelque chose à partir de rien, mais Cody Friesen l’a peut-être réalisé. Pour me le montrer, Friesen m’invite à une maison sur une colline. Nous prenons chacun une tasse d’eau qui coule d’un robinet. L’eau est fraiche et délicieuse - et fut littéralement tirée de l’air. Le robinet est relié à un tuyau flexible qui conduit au toit de la maison. On y trouve deux engins à Friesen appelés en anglais « Source Hydropanels » , (terme difficile à traduire qu’on peut rendre : « panneaux pour l’eau à la source »). Ils ont l’air de panneaux solaires montés sur une boîte. Le système extrait l’humidité de l’air  et peut atteindre cinq litres par jour. Friesen pense que des installations de ce type pourraient fournir une eau propre de qualité pour les maisons, les écoles, les entreprises. Friesen a déjà installé son système dans huit pays, qui incluent l’Equateur,

la Jordanie, le Mexique et les Philippines. Aux USA ses panneaux collectent de l’eau au Centre Energétique de l’Université Duke en Caroline du Nord, un immeuble de bureaux à Santa Monica en Californie… et une poignée de maisons et d’écoles en Arizona, où, malgré un taux d’humidité minime, son système produit à peu près la même quantité d’eau que dans des climats plus humides. Le système aspire l’air ambiante par un ventilateur. Des nano-matériaux spéciaux absorbent l’eau. Le panneau solaire aide à séparer l’eau de la nano-matière. Après qu’elle s’est condensée elle s’écoule à travers un bloc qui ajoute un peu de magnésium et de calcium, éléments que l’on trouve normalement dans l’eau potable. (Source : Magazine Forbes,  15 novembre 2017).

sdf

Le problème des SDF  atteint des proportions épidémiques dans la plupart des pays européens. La seule exception est la Finlande, où le nombre de SDF a décliné de 18'000 il y a 30 ans à 7'000 aujourd’hui - et encore ce dernier chiffre compte 5000 SDF qui logent chez des amis ou de la famille.

Au cœur de cette approche était l’abandon du vieux modèle de gestion du problème qui faisait qu’un SDF passait d’un programme de réhabilitation sociale à un autre à la fin duquel il recevait un logement et l’adoption d’une nouvelle approche ou on offrait un logement dès le départ.

Cette dernière s’était fixé l’objectif de couper le nombre de SDF de moitié - objectif qui a été largement dépassé. Cerise sur le gâteau, le programme diminue les frais de façon drastique. L’économie est de 18'500 CHF (environ €16'500) par personne.

commcenter

La Chine mène le monde dans la création d'une société sans argent liquide où les gens peuvent payer pour énormément de choses avec un geste de leurs portables - y compris des dons aux mendiants - et même d'acheter des choses à des automates avec la simple reconnaissance faciale. L'Inde s'efforce de suivre. Ce sont des tendances importantes dans un monde où l'information est le nouveau pétrole. La Chine et l'Inde sont en train de créer d'immenses réservoirs d'informations digitalisées en vue de la mise sur pied de nouvelles formes d'éducation, d'assurance médicale, de loisirs et d'opérations de banque. Aujourd'hui de nombreux paysans indiens peuvent aller à l'un des 250'000 centres communautaires du gouvernement, chacun ayant le wi-fi, un ordinateur et un manager, et grâce à son numéro d'identité unique imprimer un certificat de naissance où un document prouvant qu'il est propriétaire de son champ.

Quebec

Les québecois ayant une restriction sérieuse à leur capacité de travail auront accès dès cette année à un revenu minimum garanti, a annoncé Philippe Couillard, premier ministre du gouvernement. La mesure fait partie d'un plan d'action de $3 milliards pour combattre la pauvreté et encourager la participation à l'économie. Même si on est encore loin du revenu minimum de base garanti, c'est un pas solide dans la bonne direction. Ce sont surtout ceux avec des problèmes physiques on un manque intellectuel qui seront concernés. La grande majorité des personnes concernées vivent seules.

portugal

C'est dans les années '80 que les drogues se sont abattues toutes en même temps au Portugal.  Et à un moment on estime qu'une personne sur 10 s'y adonnait, toutes couches sociales confondues. C'était la panique. Mais en 2001, le Portugal devint le premier pays au monde à faire le pas vers la décriminalisation de la possession et de la consommation de toutes les substances illicites. Plutôt que d'être arrêtés, ceux qu'on attrapait avec des drogues  recevaient un avertissement ou devaient apparaître devant une commission locale composée d'un médecin, d'un avocat et d'un  travailleur social - au sujet des traitements disponibles et des services pouvant les aider.  La crise des opiacés se stabilisa et les années qui suivirent virent une baisse dramatique dans l'usage problématique des drogues, du VIH, des taux d'infection hépatiques, des surdoses, des crimes reliés à la drogue et des taux d'incarcération. D'un taux dépassant 104 nouveaux cas par million, le taux d'infection du VIH plongea à 4,2 en 2015.

Mais ce volte-face total dans l'usage des drogues n'aurait jamais pu s'opérer sans un bouleversement culturel profond et une modification de la façon dont le pays voyait les drogues. Pourtant malgré ces résultats tangibles étonnants, les autres pays n'ont emboité le pas au Portugal.

(Source : The Guardian,  5/12/2017)

Vidéo: les ateliers

minivideo
Cliquer pour voir la vidéo

Lettre d'info

Ateliers

Poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer...
> Présentation des ateliers
> Lien vers agenda

Entretiens

Conseil ou véritable écoute, dans un espace de liberté totale:
> Entretiens individuels

Cérémonies

entretiensiconDésirez-vous une cérémonie de mariage, des obsèques, un accueil d'enfant AUTREMENT?
Pour en savoir plus: Cérémonies

L'Art de Bénir

Au réveil, bénissez votre journée, car elle déborde déjà d’une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître (...)
Lire la suite

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Envoyer un e-mail à Pierre