Désapprentissage

A Grafton, Illinois (près de St. Louis) il existe un Institut que nous croyons unique au monde, l’Institut de Désapprentissage. En décembre 2012 nous y avons suivi un cours d’une semaine qui constitua la formation la plus remarquable que nous ayons jamais suivie. L’originalité de son fondateur, Sandy Wilder, est d’aider les gens à se libérer des conditionnements du passé et du présent pour les aider à reconstruire sur des fondations qui sont vraiment les leurs.
L’Institut envoie chaque jour, gracieusement, à toutes les personnes intéressées, la pensée du jour, et cela 365 jours par année, dimanches et congés compris!
Régulièrement, vous trouverez sur cet emplacement une pensée de Sandy Wilder.
La date en fin d'artlcle est celle de la publication originale en anglais.

Quelque soit la chose avec laquelle nous sommes impliqués dans la vie, elle fera ressortir ce qui est dans notre conscience. Cela ressortira dans nos réactions et nos relations avec les personnes et les situations.
La tendance de notre esprit est de blâmer les stimuli extérieurs de causer la réaction, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Elle me rend tellement heureux. Il est tellement casse-pied.
Si vous abritez de la colère en vous, vous ressentirez  de l’énervement avec tout ce avec quoi vous avez un contact fréquent : une personne, un chien, le temps qu’il fait, une voiture, votre passé, etc. Plus vous avez de contact avec, plus vous aurez du ressentiment contre.
Si vous avez de la peur en vous, alors votre interprétation des nombreuses expériences de la vie vous convaincra que vous n’êtes pas en sûreté.
Si vous manquez d’estime de vous-même, alors chacun et chaque situation renforcera tôt ou tard votre manque d’estime.
Mais si au contraire vous appréciez consciemment la beauté profonde qui est en vous, alors vos interactions avec les autres feront ressortir votre beauté profonde.
Si vous ressentez tangiblement la présence divine en vous, alors votre connexion avec les autres fera ressortir votre unité avec toutes choses.
(1/5/2013)

Quelques questions concernant l'authenticité

Voici quelques questions à considérer si vous voulez vous réveiller à la liberté rayonnante qui constitue le fond de votre être:

- Comment reconnaissez-vous l’authenticité quand vous en faites l’expérience ? Comment la décririez-vous ?
- Et comment décririez-vous le manque d’authenticité ?
- Avec laquelle des deux préféreriez-vous avoir des relations ? (Votre réponse peut sembler aller de soi, mais demandez-vous vraiment pourquoi).
- Et voici le moment de vérité : lequel des eux mots vous décrit le mieux : authentique ou inauthentique ?
- Si la recette pour devenir plus authentique signifie être plus vulnérable, êtes-vous prêts à cela ? (Vulnérable signifie être prêt à regarder le côté ombre de votre personne et à découvrir et désapprendre certaines des croyances et des comportements s’y rapportant qui vous gardaient enfermés dans des habitudes, des cycles et des schémas non progressifs).
- Etes-vous prêt à reconnaître que vous n’avez pas toutes les réponses ?
- Êtes-vous prêt à vraiment écouter ?
- Êtes-vous prêt à une relation inconditionnelle avec le Divin où vous ne conduisez-pas la relation ?
Restez en silence avec ces questions. Ecoutez honnêtement à ce que vous dit votre cœur. Il ne mentira pas. (Suite au prochain texte).

Et si vous aviez inversé les choses?

Rappelez-vous un moment où vous étiez totalement impliqués dans le moment présent.
Peut-être était-ce devant les couleurs à couper le souffle d’une fleur. Ou en voyant un bébé jouer avec son hochet. Ou un moment en vélo. Ou en train d’écrire un mot de reconnaissance à un ami.
Peut-être que ces moments vous révèlent à vous. Vous êtes un état de conscience éveillé qui s’écoule sans ego comme la présence même de la Vie. Et si cet état était vraiment ce que vous êtes, et tout ce que vous êtes ?
Maintenant représentez-vous un moment où vous n’étiez pas du tout présent au présent.
Vous étiez peut-être en train de vous faire du souci pour vos finances. Ou vous justifier à vous-même comment vous aviez traité quelqu’un. Cela aurait pu être concernant votre apparence, ou combien vous êtes cool. Ou à souhaiter que vous soyez différents de ce que vous êtes.
Dans ces moments émerge le sentiment d’un soi limité qui devient le point central autour duquel le monde tourne. C’est l’ego. Il se pourrait en fait que ces moments cachent en fait qui vous êtes et révèlent ce que vous n’êtes pas.
Laquelle de ces deux façons d’être est la plus fréquente chez vous ?  Peut-être avez-vous les choses à l’envers ?
Vous n’êtes pas un point de référence limité. Vous êtes la façon dont Dieu se vit. (24/6/2013)

L’abondance du maintenant

Quoiqu’il se produise, pouvez-vous trouver du bien dans ce moment-ci et le célébrer? N’est-ce pas ce que le Divin est en train de faire en contemplant Sa création ? Si c’est ce que fait votre Source, alors c’est aussi votre état naturel. Voyez si vous pouvez faire ceci pour une minute entière.
L’instant même où vous quittez le maintenant et vous centrez sur ce qui devrait être différent, votre esprit rentre dans un rêve de confusion. Ceci produit la peur, la colère, l’envie, la tristesse, la souffrance : des moments gaspillés par une mauvaise interprétation de la Vie.
Célébrez maintenant les moments sans fin et remplis de bien. Avec cette vision du cœur, vous perdrez le soi focalisé sur les regrets du passé ou un avenir plein d’anxiété. Vous ferez l’expérience de l’abondance du moment présent. Bienvenue à la Réalité.
(3 février 2013)

Engagez-vous, de grâce!

Merci de terminer cette phrase : tout ce qui compte est ………………….....................
Si vous croyez totalement à votre réponse, votre vie en sera le témoignage,
dans les moindres détails, à chaque instant.
S’il vous plaît, engagez-vous
A vivre votre réponse.
Pour vous.
Pour moi.
Pour Dieu.
Pour nous tous.
C’est pour cela que vous êtes ici.
N’avons-nous pas suffisamment souffert?
S’il vous plaît, engagez-vous.
(17 mars 2013)

Se réveiller à la liberté rayonnante de votre vrai Soi.
Voici quelques questions à vous poser si vous voulez vous réveiller à la liberté
    rayonnante que vous êtes en vérité
-  est-ce que vous reconnaissez l'authenticité de votre être quand vous le ressentez?
    Comment la décririez-vous?
-  et qu'en est-il de l'inauthenticité? Comment la décririez-vous?
-  avec laquelle des deux est-ce ce vous préféreriez avoir affaire? (Votre réponse peut
    sembler évidente, mais demandez-vous pourquoi).

Le moi qui ne change pas

Vous pourriez avoir la pensée: Personne ne me connaît vraiment. Je suis tellement seul-e... Quel est ce moi qui est solitaire? Etes-vous le moi qui se décompose quand quelqu’un le/la regarde de travers? Etes-vous le moi qui est triste quand on ne l’écoute pas? Pensez-vous être les pensées et les sentiments sans cesse fluctuants qui traversent votre esprit?
Impossible. Ce n’est pas vous. Pourquoi? Parce que pendant tout ce temps où ces états d’humeur allaient et venaient, vous étiez présent-e... Vous n’étiez pas en train d’aller et venir. Vous étiez là avant et vous demeurez toujours là après.
Vous êtes la plateforme de l’Etre qui ne change pas et qui n’est jamais impacté par quoique ce soit qui parade devant elle. Vous êtes la conscience sacrée qui observe les pensées et les sentiments sans jamais les croire. Vous êtes la conscience divine qui n’est jamais trompée. Vous êtes la clarté. A tout jamais.
(23 avril 2013)

Jugement de soi ou découverte de soi?

Se juger soi-même est une activité totalement inutile. C’est une forme auto-destructrice d’évaluation. Quand vous la pratiquez, elle pollue votre pensée et vous démolit. C’est exactement comme si vous mettiez votre bouche sur un pot d’échappement pour voir si le moteur fonctionne. Personne qui est sain d’esprit ne ferait jamais cela !
La prochaine fois que vous êtes tenté de vous juger, essayez l’alternative de la Découverte de Soi :

Contempler les dons du ciel

Le ciel est.
Le oiseaux volent à travers le ciel
mais le ciel n’est pas les oiseaux.

Les nuages se déplacent à travers le ciel
Mais le ciel n’est pas les nuages.
Si c’était le cas,

Observer sa propre pensée

Au cours des dix derniers mois écoulés, j’ai aménagé un espace d’au moins 20 minutes par jour juste pour observer ma pensée.

Pas d’analyses, de synthèses, d’évaluations, de jugements.  Je ne juge ni ne crois aucune pensée ou sensation qui se présente pendant ce temps. Je laisse simplement ma conscience observer ce qui vient à l’esprit. Aucun effort pour retenir quelque chose ou la repousser. C’est de l’observation pure.

Quand vous dites, « Je ne me sens pas bien » ceci n’est pas correct. Le « Je » dans cette affirmation n’est pas vraiment vous. Ce qui se produit est que quelque chose se manifeste dans votre expérience qui n’était pas là auparavant. Cette chose suggère qu’elle fait partie de vous par son impact sur le ressenti que vous avez de votre corps. Parce que vous croyez à tort que vous êtes votre corps, vous décidez alors que vous ne vous sentez pas bien. Ce serait plus précis de dire : « Je remarque une sensation déplaisante qui passe. » Le « Je suis » dans cette affirmation est le vrai vous, reposant dans la Vérité et qui ne change pas. Vous êtes la conscience divine qui peut remarquer la sensation sans s’identifier à elle.

Qu'est-ce que j'attends d'une relation?

Quand vous vous demandez ce que vous voulez le plus d’une relation, est-ce que l’autre personne vous aime complètement, sans jugements ni conditions ? Tant que cela ne se produit pas de façon permanente, il existera peut-être certaines choses qui vous dérangent dans leur façon de vous traiter.
La façon la plus efficace pour vous de ressentir profondément leur amour est pour vous de les aimer sans conditions, sans avoir besoin qu’ils soient même un tout petit peu différents.
Dans la mesure que quelque chose vous dérange en eux, cela montre que vous ne leur donnez pas ce que vous désirez tellement recevoir. Tant que vous ne le donnez pas, vous ressentirez un vide et penserez que c’est leur faute.
A contempler en profondeur…
(11 mars 2013)

Vous êtes amour

Vous n’avez pas besoin d’attendre l’amour. Vous n’avez pas besoin d’attendre pour aimer. Vous êtes amour. Dans le silence, laissez-vous ressentir l’amour que vous êtes, l’amour qu’elle est, l’amour qu’il est, l’amour que nous sommes, l’Amour qui est, le JE SUIS.
(26 janvier 2012)

Faire face à une décision difficile

Si vous faites face à une décision et que vous avez peur de tout gâcher, prenez cette peur à bras le corps en reconnaissant qu’elle est présente. N’essayez pas de la repousser. Soyez conscients qu’elle n’a pas toujours été là. C’est un nouveau «nuage» qui est entré dans votre paysage. Les nuages vont et viennent, mais ce n’est pas votre nuage, votre peur. Cette dépersonnalisation ouvrira un espace pour la Grâce.

Demandez à l’Amour : «Que dois-je voir maintenant?»
Ecoutez et prenez des notes.

Savoir vous nourrir

Est-ce que vous mettez beaucoup de temps et d’effort  à réfléchir à la nourriture et la consommer? Etes-vous aussi dévoués à vous nourrir spirituellement que physiquement ?

Prenez les questions suivantes en considération:

Dites au-revoir à vos regrets !

Chacun de nous se réveille de ce rêve de séparation à son propre rythme. Vous n’auriez pas pu aller plus rapidement que vous ne l’avez fait, alors il ne sert à rien de regarder en arrière avec des regrets du style « Si seulement j’avais… » ou « pourquoi est-ce que je n’ai pas… » Ce sont des voies sans issue et sans fin.

Si vous observez une tendance à regarder en arrière et à vous sentir déçu, peut-être pourriez-vous vous interroger sur ce que vous tentez de réaliser en restant sur les sentiments de votre rétroviseur. La déception et le regret conduisent au découragement et à l’auto- condamnation. Ceci n’est pas un sentier utile ni un chemin qui vous aide à vous éveiller maintenant.
(28 juin 2012)

Vidéo: les ateliers

minivideo
Cliquer pour voir la vidéo

Lettre d'info

Ateliers

Poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer...
> Présentation des ateliers
> Lien vers agenda

Entretiens

Conseil ou véritable écoute, dans un espace de liberté totale:
> Entretiens individuels

Cérémonies

entretiensiconDésirez-vous une cérémonie de mariage, des obsèques, un accueil d'enfant AUTREMENT?
Pour en savoir plus: Cérémonies

L'Art de Bénir

Au réveil, bénissez votre journée, car elle déborde déjà d’une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître (...)
Lire la suite

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Envoyer un e-mail à Pierre