Désapprentissage

A Grafton, Illinois (près de St. Louis) il existe un Institut que nous croyons unique au monde, l’Institut de Désapprentissage. En décembre 2012 nous y avons suivi un cours d’une semaine qui constitua la formation la plus remarquable que nous ayons jamais suivie. L’originalité de son fondateur, Sandy Wilder, est d’aider les gens à se libérer des conditionnements du passé et du présent pour les aider à reconstruire sur des fondations qui sont vraiment les leurs.
L’Institut envoie chaque jour, gracieusement, à toutes les personnes intéressées, la pensée du jour, et cela 365 jours par année, dimanches et congés compris!
Régulièrement, vous trouverez sur cet emplacement une pensée de Sandy Wilder.
La date en fin d'artlcle est celle de la publication originale en anglais.

Mon image de moi-même

La raison pour laquelle vous avez besoin d’être
conscient de votre image de vous-même est que c’est la lentille à travers laquelle vous filtrez et interprétez la totalité de votre expérience.

Si votre image de vous-même est limitée, alors tout ce que vous regardez serez déficient d’une façon ou d’une autre. Par exemple, si vous vous voyez comme frêle ou manquant d’assurance, alors partout où vous regardez, vous verrez des situations qui renforcent le sentiment d’un danger et induisent la peur. Mais si par contre vous saviez que vous êtes un avec toute la Vie, alors vous trouverez l’évidence d’être profondément connecté avec tous et avec tout.
(Message du 21 mars 2012)

Le fil invisible de la grâce

Quand vous passez en revue votre expérience, vous pouvez être tentés de ruminer et de vous juger pour toutes vos erreurs : l’attention est sur ce que vous avez raté.

S’il-vous-plaît, rappelez-vous qu’à chaque moment, vous faisiez de votre mieux. Je sais qu’au cours de votre voyage vous avez peut-être eu de la peine à célébrer ceci.

Si vous aviez pu faire mieux, vous l’auriez fait. Ceci est vrai de tous. Alors il n’existe aucune base pour se condamner. Ceci est de l’énergie perdue.

La conviction d'aider

Quand votre cœur aspire à aider quelqu’un, votre réponse peut provenir de deux sources divergentes:

1. Quand vous avez la conviction que sans votre aide, l’autre ne sera pas OK, vous avez assumé un rôle imprécis et malsain. Votre clarté et votre paix intérieure en souffriront et vous commencerez à ressentir de la confusion, avec peut-être quelque chose qui vous tord les tripes.

Quelque chose ne joue pas. Vous vous sentez peut-être frustré, voire perdu (et même frénétique)et vous commencez à faire des choses qui vous transforment en une partie du problème.

2. Si vous voulez aider quelqu’un, commencez par réaliser que cette partie d’eux qui n’a pas besoin d’aide (leur identité authentique qui ne change pas) est infiniment plus vaste que cette partie d’eux qui a besoin de secours.

Une approche peu familière

La prochaine fois que vous vous sentez coincé dans un comportement familier que vous avez tenté à d’innombrables reprises mais en vain de laisser derrière vous, pourquoi ne pas tenter une approche peu habituelle pour le dépasser ?

Tenter ce que vous avez déjà tenté auparavant - mais seulement plus intensément - ne marchera pas.

Votre pensée conditionnée ne peut vous aider parce que c’est elle qui est à la base du problème.
Vous avez besoin d’un soutien qui vient d’au-delà des frontières du connu.

Essayez d’appeler la ligne de secours radicale et sans jugement de la Grâce.
L’Opérateur prend les appels 24h sur 24, sept jours sur sept.
Tout ce que vous ressentirez est de la compassion pure, parce que vous êtes pardonnés à l’avance.

Votre rôle est d’écouter avec un cœur ouvert, et de répondre en obéissant et en faisant totalement confiance à ce que vous entendez.
Laissez la Grâce reformuler votre vision de ce qui est possible.
(Message de l’Institut du 17 décembre 2013)

Le message communiqué par l'anxiété

Quand vous vous sentez anxieux concernant l’avenir,
Vous pouvez le voir comme
Un message spécial venant de la Grâce.
Le contenu du message est :
Votre pensée est en train de se crisper sur quelque chose qui pourrait ne pas aller dans la direction souhaitée.

La Grâce est simplement en train de vous dire :
«Pas besoin d’aller dans cette direction, bien aimé.
J’y suis déjà allé.
Quand et si tu as besoin de penser à l’avenir,
Je t’y prendrai.
Tu peux arrêter de t’étrangler avec ta main libre
Et me la donner.
Je tiens déjà ton autre main.»
(Message du 20 janvier de l’Institut de Désapprentissage d’où proviennent toutes les contributions dans cette rubrique).

Ne pas se juger

Permettons à la Grâce de régénérer chaque décision que nous avons jamais prise dans la vie, ne laissant plus aucune place pour les regrets – juste la rédemption et la célébration pure, dépouillée, vibrant de compassion. Nous ne condamnons pas un bambin qui tombe quand il apprend à marcher. Et nous ne nous sentons pas mal d’avoir trébuché en passant du déplacement à quatre pattes à la marche debout. Alors, si vous regardez votre passé (même si c’est il y a une heure seulement), laissez tomber les « j’aurais dû savoir mieux » et réalisez que vous étiez encore en train d’apprendre à marcher.

Une invitation à méditer

Quelles conditions doivent être présentes selon vous pour que vous ne jugiez pas quelqu’un?
Il y a-t-il quelque chose que quelqu’un peut faire qui vous empêcherait de le ou la voir comment innocent-e?
Serez-vous le premier à jeter la pierre à la « femme adultère » dans un autre?*)
Pouvez-vous voir que ce que vous jugez chez un autre est simplement une partie de vous à laquelle vous n’avez pas fait face ou que vous n’avez pas libéré?

____
*) Référence à l’histoire de la femme surprise en flagrant délit d’adultère que des Pharisiens amènent à Jésus (l’Evangile de Jean). Ce dernier invite celui qui est sans péché à jeter la première pierre – et ils se retirent tous les uns après les autres, condamnés par leur propre conscience.

Le plus beau cadeau de Noël

Quand vous aimez quelqu’un suffisamment pour lâcher l’exigence qu’il ou elle se conduise d’une certaine façon pour que vous soyez heureux, vous leur donnez la permission totale d’être leur soi authentique. Quel précieux cadeau vous leur faites !

Quand vous vous aimez suffisamment vous-même pour lâcher votre exigence envers vous-même que vous vous comportiez d’une certaine façon pour rendre les autres heureux, vous vous accordez la permission totale d’être votre soi authentique. Encore un précieux cadeau.

Alors, votons en faveur de l’authenticité.

Les réponses sont simples

(Nous publions avec son autorisation un texte des Messages de Sagesse Quotidiens (Daily Wisdom Messages) de Paul Ferrini, un éminent penseur de la scène spirituelle américaine. De temps en temps, nous en incluerons un dans cette rubrique).

Vous pouvez passer votre vie entière
A chercher des réponses compliquées à vos problèmes.
Ce serait une perte de temps.

Les réponses sont simples et immédiatement disponibles.
Ne perdez pas de temps à accuser les autres pour vos erreurs,
Ni d’accepter de vous sentir coupable pour les erreurs que les autres commettent.

Vous êtes responsable pour ce que vous pensez, dites ou faites.
Les autres sont responsables pour ce qu’ils pensent, disent ou font.
Gardez cette simple règle par devant vous en tout temps, et agissez en conséquence.

Le chemin est droit.
Il ne semble être tortueux que lorsque vous cherchez à le rendre tel pour accommoder votre peur ou votre culpabilité.
(21 juin 2013)

Abandonner tout jugement de soi

(Juste pour le comprendre, ce texte demande un grand désapprentissage. Note du traducteur).

Avez-vous une image de vous-même concernant ce que vous supposez devoir être ? Êtes-vous dur avec vous-même quand votre comportement ne correspond pas à cette image ? Est-ce que vous vous condamnez quand « le bien que vous souhaitez faire, vous ne le faites pas, et que vous faites le mal que vous n’avez pas envie de faire… ? »

Etes-vous ouvert à une autre approche ?

La réponse à une aspiration dans une relation

Nous avons déjà en nous tout l’amour que nous voudrions avoir ou dont nous pourrions avoir besoin. Allons-nous nous arrêter là et nous mariner dans cette vérité? Quelle création immaculée !

Si nous nous ouvrions à ceci et le croyions, il se pourrait même que cela provoque un déplacement dans nos failles qui susciterait un tremblement de terre dans toute notre approche de nos relations.

L'invitation

Quoiqu’il se passe
en cet instant
peut être utilisé pour t’aider à
t’éveiller
à la conscience de l’Amour.

Tu n’as jamais besoin d’attendre
des conditions plus idéales.
Il n’y a pas d’exceptions.

Nous ne nous réveillons pas dans l’avenir.
L’invitation est constamment renouvelée.
Ce que vous faites du RSVP
est votre affaire.

Pourquoi la peur existe

Tout ce dont nous avons peur est une incompréhension de l’unité de toutes choses.*)
La peur est basée sur la l’illusion d’une déficience et de la séparation. Quand le concept que j’ai de moi-même est marqué par le manque et un sentiment de séparation, je reçois un signal d’alarme qui s’appelle peur.
Parce qu’il existe uniquement un seul JE SUIS qui est infini,  je ne peux être dans le manque, ni déconnecté de ma source.
Ainsi la peur devient simplement quelque chose qui m’oriente vers la Réalité.

*)En anglais, «Oneness» qui est très difficile à rendre en un mot en français

Que faire?

Que faites-vous, quand vous ne savez pas que faire ?
Etes-vous immobilisé parce que vous avez perdu le contrôle : votre plan ne fonctionne pas comme prévu ? Ceci reflète une vie vécue dans les limites de votre conditionnement actuel. Vous êtes coincés dans votre tête. La tendance est alors de se refermer sur soi et de se sentir anxieux, déprimé et même abandonné.

Une autre façon de voir est que vous avez simplement atteint les limites de votre compréhension actuelle. Fabuleux! Car maintenant vous allez vous mouvoir dans un espace de beauté et de possibilité infinie qui attend de vous être révélé et où vous n’avez encore jamais été. C’est vraiment cool, non ?

La divinité ne suit pas souvent nos projets et désirs séquentiels. Alors quand nous ne savons que faire, ouvrons-nous au dessein divin et célébrons le fait qu’il se manifeste en nous et à travers nous.

Tout est dans le regard

Toute chose dont vous vous occupez dans votre vie fera ressortir ce qui est dans votre conscience. Cela ressortira sous la forme de vos réactions aux personnes et aux situations.
Le tendance de notre esprit est d’accuser des stimuli extérieurs d’avoir causé notre réaction – bonne ou mauvaise. Par exemple : elle me rend si heureux, il est vraiment casse-pied.
S’il y a de la colère en vous, alors vous vous sentirez irrités par tout ce avec quoi vous entrez en contact : une personne, un chien, le temps qu’il fait, une voiture, le passé, etc. Plus vous avez de contacts avec, plus votre ressentiment grandira.

Attaquer tout en aimant !

Quand quelqu’un vous attaque verbalement, cela ne signifie pas qu’elle ne vous aime pas. Cela indique simplement que cette personne est juste un peu confuse en cet instant. Si elle était consciente d’elle-même et s’efforçait d’exprimer son ressenti correctement, cela pourrait ressembler à ce qui suit :

« Etant donné les pensées erronées que je crois au sujet de vous et de moi en ce moment, je me sens insécurisé. Je trouve difficile de faire face à mes sentiments et à questionner mes croyances. C’est pour cela que je prétends que tu es la source de ma douleur.

En ressortant mon stress sur toi, je n’ai pas à adresser mes propres croyances et je peux continuer à vivre dans l’illusion que je suis OK et me sentir une victime sans aide.

Je te traite de cette façon bizarre  pour te motiver à cesser ce que tu fais. Si tu agissais exactement comme je voudrais que tu agisses, j’aurai le sentiment temporaire d’avoir la situation sous contrôle. Cela protégera l’image de moi fragile que j’ai et me permettra de me sentir mieux avec moi-même.

Excuse-moi, mais c’est le mieux que je puisse faire en ce moment.

Vidéo: les ateliers

minivideo
Cliquer pour voir la vidéo

Lettre d'info

Ateliers

Poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer...
> Présentation des ateliers
> Lien vers agenda

Entretiens

Conseil ou véritable écoute, dans un espace de liberté totale:
> Entretiens individuels

Cérémonies

entretiensiconDésirez-vous une cérémonie de mariage, des obsèques, un accueil d'enfant AUTREMENT?
Pour en savoir plus: Cérémonies

L'Art de Bénir

Au réveil, bénissez votre journée, car elle déborde déjà d’une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître (...)
Lire la suite

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Envoyer un e-mail à Pierre