• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15

Bienvenue

pierrebienvenue2 Une très cordiale bienvenue sur notre site. Depuis plus de 25 ans, 'Vivre Autrement' a offert à des milliers de participants des pistes et des outils de développement personnel et spirituel qui permettent à chacun de poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer. Chacun-e peut découvrir un “mieux vivre” pour soi-même, à plus de 2000 mètres, au chalet Le silence qui chante dans un hameau alpestre niché paisiblement au flanc d’une montagne, dans un cadre alpin serein et majestueux, et lors de stages de week-end à Lausanne.

Depuis 1992, les ateliers ‘Vivre Autrement’ offrent un espace de développement personnel, d’épanouissement et de liberté dans un respect complet du cheminement individuel de ses participant-e-s.

Attention: Les stages d'avril et mai 2020 sont annulés par décision officielle suite pandémie, mais les séances de coaching individuelles sont maintenues

blogmai20Nous connaissons tellement peu sur l’origine des produits que nous consommons quotidiennement, et pour cause : ils proviennent de pratiquement tous les pays du monde. Impossible de connaître les conditions de production à moins qu’un label ne les garantisse … et encore. Alors quand un site comme l’excellent site français www.notre-planète.info nous informe sur les conditions de production de la mode, on ne peut que dire merci – et surtout rectifier le tir.

Selon cette source (de laquelle nous tirons les informations qui suivent) l’industrie de la mode est d’abord une des plus polluantes au monde. Entre l’utilisation de produits chimiques pour la production et la fabrication des fibres, le gaspillage effarant de ressources pour nous vendre des vêtements dont nous n’avons souvent absolument pas besoin, les distances parcourues par certains vêtements (un jean peut parcourir 65’000km, soit une fois et demie le tour du monde, du champ de coton à la boutique !) la pollution des eaux (la teinture est le 2è pollueur d’eau dans le monde) … c’est une véritable catastrophe écologique. Ainsi à chaque lavage, les fibres synthétiques rejettent des microparticules de plastique (estimées à 500'000 tonnes qui terminent dans les océans  … ou nos corps.)

Moins de 1% de nos vêtements sont recyclés, et peu d’industries sont aussi habiles pour nous vendre des produits dont nous n’avons la plupart du temps pas le moindre besoin que l’industrie de la mode : nouvelles collections saisonnières, soldes en promotion, lesquelles périodes de soldes sont annoncées comme une naissance dans un couple royal, prix rabotés … Tous les trucs éculés du marketing sont bons … parce qu’ils marchent !

Le pire de tout est que ces vêtements sont produits dans des pays surtout asiatiques dans des conditions qui constituent indéniablement un esclavage moderne: salaires de misère qui permettent à peine de survivre, enfants de 6 ans qui travaillent 64 heures par semaine, voire déjà à 4 ans accroupis par terre à tisser de la laine.

Les conditions de travail des ouvrières ne sont guère meilleures.

MAIS ALORS QUE FAIRE ?

Il y a beaucoup qu’une personne consciente et décidée peut faire, comme par exemple :

  1. Eviter les achats compulsifs (qui découlent souvent d’un manque d’estime de soi, d’une insécurité intérieure, etc)
  2. Acheter d’occasion plutôt que neuf
  3. Recycler ce qui ne peut plus se porter
  4. Acheter dans des entreprises qui s’engagent pour une production plus respectueuse de l’environnement (mais il faut reconnaître que leurs produits sont souvent chers)
  5. Avant tout travailler …. sur l’image de soi. Depuis 30 ans je travaille comme volontaire dans une fondation dont le directrice est une des personnes que je respecte le plus au monde à cause d’une cohérence de vie que j’ai rarement rencontrée. Elle est toujours impeccablement habillée … avec des habits qui ont 20, 30 ans et plus. Elle me montrait même l’autre jour une cape qu’elle portait en loden bavarois et disait en riant, « Cela fait 40ans que je la porte ». (Comme une reine j’ajouterais).

Un merveilleux proverbe arabe dit: »Celui qui veut faire quelque chose trouve un moyen, celui qui ne veut rien faire trouve une excuse ». Toute personne motivée et ayant accès à un portable peut d’une part s’informer – car sur cette question on trouve absolument tout sur internet – et surtout, si vous faites trop souvent des achats compulsifs, vous pouvez chercher à comprendre les racines intérieures qui vous poussent à faire ces achats. Et agir en conséquence.

positif mai20Dans les années 60, j’étais un des responsables d’une enquête nationale sur plus de 2000 couples portant entre autres sur le nombre moyen d’enfants par femme. Le nombre moyen frisait 6 enfants par femme. Aujourd’hui le chiffre est d’environ 2,4. Dans de nombreux pays occidentaux, la population de nationaux ne se renouvelle même pas. (Pour qu’une population reste stable, il faudrait qu’une femme ait en moyenne environ 2,2 enfants). En Suisse, la moyenne d’enfants par femme est seulement de 1,5  (France: 2.0) et sans l’apport des migrants nos pays se dépeupleraient.

D’après les Nations Unies, la population du globe qui approche actuellement les 8 milliards, atteindra autour d’environ 9,5 milliards en 2050, date à laquelle on pense qu’elle se stabilisera. 

Une saine gestion de nos ressources, et notamment une agriculture qui retrouverait des méthodes infiniment plus saines de culture comme la permaculture au lieu de la pompe à pesticides actuelle utilisée dans tant de pays et qui pollue toute la planète, permettrait de nourrir une population même bien plus nombreuse.

blogfev2020Un dicton journalistique anglo-saxon dit  «Si le sang coule, cela vend». Eh bien, si l’état du monde reflété par les médias vous déprime, laissez-moi vous donner une ultra bonne nouvelle: selon le New York Times, considéré comme le meilleur journal américain, l’année 2019 a été une des meilleures de toute l’histoire humaine! (Oui, j’entends bien 50 rédacteurs en chef  - pratiquement tous des hommes - s’égosiller: Alors là, Prader, vous êtes mûr pour l’asile d’aliénés). Par exemple, depuis 10 ans, les journaux auraient pu avoir en entête de première page tous les jours, «Aujourd’hui, 170’000 personnes dans le monde sont sorties de la pauvreté extrême». Tous les jours. Pendant 10 ans.

Depuis que les premiers humains ont émergé il y a près de 200’000 ans, l’année 2019 est probablement l’année où les enfants avaient la plus petite probabilité de mourir, les adultes certainement la plus petite probabilité d’être analphabètes et les gens avaient la plus petite probabilité de souffrir de maladies terribles qui les défiguraient (comme la lèpre par exemple). Une des plus grandes tragédies individuelles est sans doute de perdre un enfant.

Historiquement, presque la moitié des êtres humains mourraient avant l’âge de 15 ans. (La grand-mère de mon épouse perdit plus de la moitié (5) de ses enfants et ma propre grand-mère le tiers). En 1950 encore, 27 % de tous les enfants mourraient avant l’âge de 15 ans. Actuellement ce chiffre est de 4%.

Dans le domaine de la chirurgie,  nous voyons de vrais miracles - il n’y a pas d’autre mot - où l’impossible devient possible, avec par exemple la reconstitution de visages totalement déformés et grotesques retrouver une forme humaine, sans parler de transferts d’organes sains d’un mourant à ne personne malade - et mille autre interventions qui il y a seulement 50 ans étaient vus comme relevant de la science fiction pure.

Dans d’autres domaines sociaux, nous voyons se mettre en place des mécanismes d’autocorrection remarquables dont nous profitons tous, comme les médecines alternatives souvent si efficaces qui remplacent de plus en plus une médecine officielle totalement téléguidée par l’industrie pharmaceutique.

L’informatique et les portables ont complètement bouleversé le monde - pour le meilleur et le pire (mais il ne dépend que de nous d’éliminer le pire comme le «dark net») et aujourd’hui, de presque n’importe quelle partie du globe, ont peut accéder à pratiquement toutes les informations publiquement disponibles. Il faut avoir vécu dans le monde d’avant et juste après guerre pour savoir à quel point ceci n’était même pas imaginable comme science fiction!

En fin de compte, chacun-e de nous crée sa propre réalité, et dix lectrices ou lecteurs de ce blog choisis au hasard produiraient sur ce même thème dix blogs différents. Car la plupart du temps, nous «sommes pensés» et formatés totalement à notre insu par notre entourage, la culture, les conventions, etc. L’intention de ce blog n’est pas tant de faire une liste de ce qui marche bien dans le monde (la mienne couvrirait des pages entières) que de souligner que chacu peut de nous crée minute après minute sa propre réalité. Et la méditation que devenir une source aussi valable sur la «réalité» (c’est quoi, la réalité?) que les meilleurs médias. (Elle l’est pour moi).

Conclusion: notre bonheur dépend essentiellement de notre vision de la réalité et du monde qui nous entoure.

«La» vraie réalité. n’existe pas - au niveau matériel en tout cas.  Alors pourquoi ne pas viser une vision du monde qui contribue à un mieux-être personnel profond tout en contribuant à construire  ce monde gagnant-gagnant qui marche pour tous  et qui est notre condition de survie sur cette planète.

PS: le 25 avril nous offrons à Lausanne un stage sur le thème: «Comment je crée ma propre réalité». 

Quand la Grâce annule l’ombre de notre conditionnement et que la fenêtre de votre âme s’ouvre, cela vous permet de voir votre potentiel illimité et la gloire rayonnante de vivre à partir de cette vision chaque jour de votre vie.

Si vous faite une pause et vous laissez pénétrer vraiment par ce moment quelque chose d’autre de remarquable se passe: la Grâce élargit votre vision de telle façon que vous voyez aussi la grandeur de l’âme de tous.

En fait, vous ne pouvez pas ne pas la voir.

C’est ici que vous êtes poussés à vivre avec une telle dévotion à accéder à votre coeur authentique, que tout naturellement votre vie  fait ressortir ces forces qui sont en vous et chez les autres.

positiffev2020Au cours du 20è siècle, la pêche à la baleine a pratiquement éliminé une population entière de baleines à bosse sur la côte est de l’Amérique du Sud. Dans les années 1950, il n’en restait que 440. Alors on mit en place toute une série de mesures de protection. Au début on se demandait si ces mesures avaient même un impact, mais un récent recensement publié fin 2019 montre qu’à la surprise des scientifiques la population de ces baleines était remontée à …25’000 individus!

C’est presqu’autant pensent les experts que le nombre d’avant 1700 quand la pêche à la baleine a démarré. Dans le monde entier, les populations de baleines ont repris du poile à la bête si on ose s’exprimer ainsi. Pour les 16 populations de baleines à bosse dans le monde, seules 5 sont encore en situation délicate, sur les 120’000 à 150’000 baleines de ce type dans le monde. La pêche à la baleine fut interdite dès les années ’80, même si quelques pays comme le Japon poursuivent la pêche de ce mammifère marin.

how you can celebrate world interfaith harmony week orig

Byron Kathie, une des plus grandes personnalités mondiales dans le domaine du développement personnel (qui a aussi une dimension spirituelle remarquable) a exprimé l’avis que le problème numéro un de la planète n’est pas la pauvreté et la faim, les tensions politiques, voire la situation écologique, aussi dramatique soit-elle, mais ... la confusion.

En effet, avec l’effondrement des autorités dans tant de domaines, que ce soit la religion, l’éducation, la médecine et tant d’autres (due en grande partie à l’internet qui met une infinité de points de vue, d’opinions et d’informations si souvent contradictoires à la portée de chacun) on ne sait plus à quel saint se vouer. C’est vraiment la grande confusion. Et aucune chance que la science amène la moindre clarté, car comme le disait en 1979 un grand scientifique suisse, Jean-Claude Etter, « En science, la vérité d’aujourd’hui est l’erreur de demain. »

Pourtant, cette confusion a une dimension spirituelle très positive, car elle nous pousse à voir que la vraie réalité n’est pas au niveau matériel. Comme le disait Rumi, un des plus grands poètes de l’humanité : « Ceci n’est pas la vraie réalité. La réalité est derrière le rideau », le rideau des apparences matérielles.

Alors où trouver la clarté? Où trouver la paix profonde dans un monde de confusion constante? Il semble évident que cela ne peut être qu’au niveau spirituel. Chacun peut trouver à ce niveau un fil conducteur, le fil d’Ariane magique qui le guidera à travers la confusion apparente d’un monde qui ne sait pas où il va mais s’empresse d’y aller de plus en plus vite, un fil qui orientera ses pensées, ses, ses paroles et ses actes dans absolument toutes les situations. 

Prenons à titre d’exemple un fil que, depuis la nuit des temps, d’innombrables personnes de tous les milieux sociaux ont trouvé irremplaçable, est la compassion. C’est un guide absolument infaillible dans toutes les situations, y compris la confusion la plus extrême : ma pensée, (ma parole, mes actes) dans cette situation procèdent-elles de la compassion?

Et si vous faisiez de cette vision votre résolution pour 2020: faire de la compassion votre guide dans absolument toutes les situations, pour toutes vos pensées et vos paroles? 

Comme le disait un homme qui vécut ceci toute sa vie, le Dr. Albert Schweizer: « jusqu’à ce qu’il étende son cercle de compassion à tous ce qui vit, l’homme lui-même ne trouvera pas la paix ». 

 

islande

La ville de Kanzas aux Etats-Unis dont le nombre d'habitants est très proche de celui d’Avignon en France vient de décider, par un vote unanime du conseil municipal, de rendre le transport gratuit sur la totalité du réseau urbain géré par la municipalité. C’est la première grande cité des USA à prendre cette décision, effective dans le courant de 2020. A part les gains financiers pour les personnes à revenu très modeste, c’est aussi au niveau de l’environnement que la cité espère des gains, sans parler du sentiment de liberté accru que cela donne aux habitants. Et le coût reste très abordable pour une ville d’environ 500’000 habitants: un peu plus de sept millions d’euros.

Et s’il vous arrivait de croire que rien dans votre expérience n’a besoin de changer pour que vous ressentiez la paix profonde?

Cette paix permanente que vous recherchez serait là à demeure.

 

Vidéo: les ateliers

minivideo
Cliquer pour voir la vidéo

Lettre d'info

Ateliers

Poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer...
> Présentation des ateliers
> Lien vers agenda

Entretiens

Conseil ou véritable écoute, dans un espace de liberté totale:
> Entretiens individuels

Cérémonies

entretiensiconDésirez-vous une cérémonie de mariage, des obsèques, un accueil d'enfant AUTREMENT?
Pour en savoir plus: Cérémonies

L'Art de Bénir

Au réveil, bénissez votre journée, car elle déborde déjà d’une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître (...)
Lire la suite

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Envoyer un e-mail à Pierre