• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15

Bienvenue

pierrebienvenue2 Une très cordiale bienvenue sur notre site. Depuis plus de 25 ans, 'Vivre Autrement' a offert à des milliers de participants des pistes et des outils de développement personnel et spirituel qui permettent à chacun de poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer. Chacun-e peut découvrir un “mieux vivre” pour soi-même, à plus de 2000 mètres, au chalet Le silence qui chante dans un hameau alpestre niché paisiblement au flanc d’une montagne, dans un cadre alpin serein et majestueux, et lors de stages de week-end à Lausanne.

Depuis 1992, les ateliers ‘Vivre Autrement’ offrent un espace de développement personnel, d’épanouissement et de liberté dans un respect complet du cheminement individuel de ses participant-e-s.

blogdec20

Cet outil de communication fabuleux, internet, et qui est littéralement en train de transformer les relations sur cette planète et d’influencer le cours même de l’histoire véhicule de plus en plus de récits de communication étonnants  entre l’homme et l’animal.

Ressentant un lien spécial et très fort avec les dauphins, je n’hésite pas à partager ce récit étonnant (qui figure déjà dans ce film superbe datant de 1988 de Luc Besson, « Le grand bleu » où figure Enzo Maiorca, le plongeur en plongeon libre mondialement connu de l’époque.

Ce dernier nageait au large de sa cité natale, Syracuse, en Sicile. Quand il entra dans l’eau, il sentit un dauphin qui le touchait dans le dos. Il comprit rapidement que le dauphin ne cherchait pas à jouer avec lui mais à lui communiquer un message et solliciter son aide. Enzo suivit donc le dauphin et là à environ quatre mètres plus bas, il remarqua un autre dauphin captif d’un filet de pêche abandonné.  

Enzo remonta rapidement et demanda à sa fille Rossana qui était sur un bateau tout près de là de lui passer ses couteaux de plongée. En quelques minutes les deux réussirent à libérer le dauphin proche de la noyade (les dauphins ne peuvent survivre qu’environ 10 minutes sans air) et utilisèrent leurs bras pour porter le dauphin exténué à la surface.

Quand le dauphin émergea de l’eau, elle poussa un cri quasi humain. Et ce fut alors la grande surprise. Sous les yeux attentifs de son compagnon et d’Enzo et Rossana, elle donna naissance à un petit dauphin. Le petit fut amené doucement aux tétons de sa mère pour son premier repas. « J’aime penser que ce jour nous avons réuni une famille » raconte Enzo. Peu de temps après, le dauphin mâle circula autour d’Enzo, se mit « debout » et toucha la joue d’Enzo avec son bec, « comme pour donner un baiser ».

Comment Enzo a-t-il  su qu’il devait suivre le dauphin ? « Je maintiens que ses ondes mentales influencèrent nos esprits » dit-il. « Jusqu’à ce que l’homme apprend à respecter et à parler au monde animal, il ne pourra jamais connaître son véritable rôle sur terre » pense Enzo.

Personnellement, je pense que la planète entière et tous ses habitants, animaux, humains et végétaux, est un extraordinaire système de communication ininterrompue, car absolument tout est l’expression de cette Vie infinie (avec un grand V) qui maintient absolument tout sur cette planète à sa juste place pour jouer le rôle qui lui est dévolu. On trouve (toujours sur internet) des récits de communication avec l’eau, qui aurait même une conscience disent certains - peut-être pas l’eau qui a été torturée dans les canalisations de nos villes mais certainement celle d’un lac paisible ou de cours d’eau non pollué.

positiffev21

L’éducation traditionnelle chez les Inuits (autre terme pour Eskimos) est incroyablement tendre et positive. Dans la culture inuit traditionnelle, il est très mal vu de gronder les enfants et même de leur parler avec une voix colérique, raconte Ipeelie, une mère et productrice radio qui grandit dans une fratrie de 12 frères et soeurs.  "Quand ils sont petits, cela ne sert à rien d’élever la voix" dit-elle.  «Et cela même si l’enfant vous frappe ou vous mord ?» «Non» répond Ipeelie avec un petit rire qui semble souligner combien la question même est ridicule. «Avec les petits, vous pensez souvent qu’ils vous provoquent, mais ce n’est pas ce qui se passe. Quelque chose les dérange et c’est à vous de trouver ce que c’est.»  

Traditionnellement, les Inuits voyaient le fait de crier à un enfant comme une façon de s’abaisser. C’est comme si l’adulte avait une crise de colère. C’est s’abaisser au niveau de l’enfant.  

Mais alors si on ne gronde pas les enfants ni ne leur parle avec colère, comment les discipliner peut-on demander? 

Pendant des millénaires, raconte Goota Jaw, les Inuits se sont reposés sur une vieille tradition qui consiste à utiliser des contes auxquels on donne une tournure différente. Par exemple, comment apprendre aux enfants à ne pas trop s’approcher de l’océan où ils pourraient se noyer? Alors, au lieu de crier, «Ne t’approche pas de l’eau » on leur raconte, sous forme d’un conte traditionnel, qu’il y a dans l’océan un monstre marin qui a une grande poche sur son dos dans laquelle il mettra les enfants qu’ s’approchent de trop près de l’eau, pour les emporter loin et les donner à une autre famille. Les enfants enregistrent de suite le message, et il ne  sera pas nécessaire de leur crier dans le dos.»(Lettre PEERS, Mars 2019)

EN NOUS…

… il y a tout

ce que nous pensons trouver

en dehors de nous.

(Paul Ferrini, Daily Wisdom Message)

 

Vidéo: les ateliers

minivideo
Cliquer pour voir la vidéo

Lettre d'info

Ateliers

Poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer...
> Présentation des ateliers
> Lien vers agenda

Entretiens

Conseil ou véritable écoute, dans un espace de liberté totale:
> Entretiens individuels

Cérémonies

entretiensiconDésirez-vous une cérémonie de mariage, des obsèques, un accueil d'enfant AUTREMENT?
Pour en savoir plus: Cérémonies

L'Art de Bénir

Au réveil, bénissez votre journée, car elle déborde déjà d’une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître (...)
Lire la suite

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Envoyer un e-mail à Pierre