• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15

Bienvenue

pierrebienvenue2 Une très cordiale bienvenue sur notre site. Durant plus de 25 ans, 'Vivre Autrement' a offert à des milliers de participants des pistes et des outils de développement personnel et spirituel qui permettent à chacun de poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer. Chacun-e a pu découvrir un “mieux vivre” pour soi-même, à plus de 2000 mètres, au chalet Le silence qui chante dans un hameau alpestre niché paisiblement au flanc d’une montagne, dans un cadre alpin serein et majestueux, et lors de stages de week-end à Lausanne.

2023: Après 30 ans de stages Vivre Autrement dans une série de pays, stages qui ont accueilli des milliers de participants.e.s, j’ai décidé à 85 ans de mettre fin à ces derniers. 

blogmai22

Nous vivons dans un monde où notre vie entière, presque partout, est totalement envahie par la publicité. Elle n’est pas encore dans les grottes souterraines explorées par les spéléologues ou sur les flancs du Kilimandjaro en Afrique ou du Mont Everest (mais qui sait si elle ne sera pas là lorsque je tenterai d’escalader le Mont Everest pour la 37e fois…).

J’ai grandi dans un monde où la publicité était quasi inexistante. J’ai passé mes dix premières années en Angleterre, juste avant, pendant et après la guerre, et je suis revenu dans ma Suisse natale à l’âge de dix ans. La publicité a commencé à apparaître timidement dans les quotidiens et plus tard sur les panneaux d’affichage, puis vers les années 50 et surtout 60 les choses se sont accélérées et maintenant elle est partout. Mon dentiste ne projette pas encore de la pub pendant que je suis sur le fauteuil dentaire, mais qui sait ce qui se passera lors de ma prochaine visite chez lui ?

Lorsque j’avais une vingtaine d’années, j’ai lu deux livres de l’écrivain américain Vance Packard, qui ont été parmi les livres les plus influents de ma vie, The Hidden Persuaders, sur les mécanismes de la publicité, et The Waste Makers, sur nos sociétés du gaspillage et de l’hyperconsommation.

Dans les bus genevois où j’habite, il y a des publicités qui tournent en boucle sur les écrans et on ne peut pas les rater. Alors, je m’assois souvent à l’avant du bus, là où il y a des sièges qui leur tournent le dos et ainsi, au lieu d’avoir les yeux rivés sur les spots télévisés, je bénis tranquillement les passagers. Cela m’aide à rester centré et je suis certain que cela ne leur fait pas de mal.

La façon dont nous pensons, en fin de compte, dépend de nous. Il y a deux affirmations qui dirigent ma vie (et j’écrirai un autre blog sur ce sujet). La première est la suivante : “Tout concourt pour le bien de ceux qui aiment la vie” et surtout : “Amenez chaque pensée captive à l’obéissance de l’amour”. Je vis avec ces deux affirmations depuis des années maintenant, et ma vie est comme une rivière qui coule tranquillement avec une paix profonde son principal courant de fond.

J’ai choisi de ne pas avoir de télévision, ainsi aucune publicité n’envahit la paix de mon foyer. Personne ne vole mon attention. Je suis entièrement responsable de ma vie parce que c’est ce que je choisis. Vous aussi, vous pouvez faire des choix similaires.

Et je n’ai pas besoin de la télévision, maintenant que nous sommes bombardés par les publicités de la saison, pour me rappeler que les cadeaux les plus précieux que nous puissions faire – à Noël et tout au long de l’année – sont les cadeaux de notre profonde compassion, de notre écoute profonde, de notre amour désintéressé,  et de tant d’autres qualités que chacun peut manifester, aussi pauvre, handicapé ou triste soit-il.

blogmai22Combien de personnes se laissent troubler, voire dans certains cas torturés, par ce reproche. « J'aurais dû » , « j’aurais pu, »  « Mais pourquoi je n’ai pas… » « Voilà encore une fois que… » « Mais je ne vais jamais apprendre… »  « Elle m’avait pourtant avertie que… »

Qui n’a pas vécu à un moment ou un autre de sa vie cette litanie d’autoaccusations, chargée d’autant de bile que de manque total de compassion.

Alors je voudrais suggérer que chacun de nous est à chaque instant à son plus haut niveau de performance quel que soit le domaine en question: relations humaines, travail, finances, santé, alimentation, délassement… la liste est sans fin et surtout bien rodée.

Et je voudrais avancer la proposition que chacun.e de nous est à chaque instant à son plus haut niveau de conscience, vous y compris. Et que si vous aviez pu faire mieux, vous  l’auriez fait.

Il y a à Grafton, une petite ville de l’Illinois (USA) un institut totalement original qui s’appelle « Centre de Désapprentissage » dont le directeur ami, Sandy Wilder, envoie chaque jour depuis des années, 365 jours par an, un bref message de développement personnel en anglais. (Pour le recevoir: blessingsabound@educareunlearning.com)

Un des dernier que j’ai reçus explique sous forme plus poétique le message ci-dessus. Le voici:

blogavril22Il y a quelques semaines, j’ai posté sur mon site en français et en anglais un texte un peu provoquant où j’appelais les lecteurs à envoyer de l’amour à Vladimir Poutine. A ma joyeuse stupéfaction, je n’ai jamais reçu un retour aussi positif et d’autant de lecteurs que pour ce texte.

C’est bien la preuve que de plus en plus d’entre nous commencent à être fatigués des clichés que les médias se font un plaisir de véhiculer (« le Grand Méchant Loup », etc.) 

Mais d’autres défis pourraient survenir pour lesquels la communauté internationale n’est absolument pas prête. Selon les Nations Unies, si les pluies de printemps n’arrivent pas en Somalie, Kenya et Ethiopie, c’est littéralement 13 millions de gens qui seraient affectés, et les Nations Unies ont parlé de la possibilité du plus grand désastre humanitaire depuis la dernière guerre. Et l‘ancien journaliste que je suis, qui a créé un journalisme totalement positif en Afrique francophone subsaharienne dans les années ’70, se désole de ce que nos médias ne pipent pas un mot sur la question. Je n’arrive pas à croire qu’ils ne sont pas informés, alors la seule conclusion qu’on doit tirer c’est que de pauvres chameliers perdus dans le désert n’ont pas le moindre intérêt médiatique, aussi affamés soient-ils. (Vous trouverez sur internet une masse d’informations sur cette région).

Au Mali j’ai été dans des villages dont les habitants mangeaient l’écorce des arbres. Dans

la corne de l’Afrique il n’y a même pas les arbres dont on puisse rogner l’écorce. On a à ce jour promis $1.4 milliards  d’aide (une paille) à la région, dont 4,4% sont arrivés. Je le dis depuis des années, si la situation économique de l’Afrique ne s’améliore pas radicalement (elle s’est détériorée avec l’Ukraine, le prix du blé et d’autres denrées s’étant envolés), ce n’est pas par milliers qu’ils viendront chez nous mis par centaines de milliers.

Que pouvez-vous faire ?

Vous pouvez contacter vos médias leur demandant énergiquement de se pencher sérieusement sur le cas de la Corne de l’Afrique et de la Somalie. Vous pouvez chercher des ONG actives dans la région et voir avec elles ce qu’elles ont à vous proposer. Et avant tout, vous pouvez activer votre compassion profonde et votre écoute intérieure qui vous guideront vers ce que vous pouvez faire.

 

Vidéo: les ateliers

minivideo
Cliquer pour voir la vidéo

Lettre d'info

Entretiens

Conseil ou véritable écoute, dans un espace de liberté totale:
> Entretiens individuels

Cérémonies

entretiensiconDésirez-vous une cérémonie de mariage, des obsèques, un accueil d'enfant AUTREMENT?
Pour en savoir plus: Cérémonies

L'Art de Bénir

Au réveil, bénissez votre journée, car elle déborde déjà d’une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître (...)
Lire la suite

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Envoyer un e-mail à Pierre