• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15

Bienvenue

pierrebienvenue2 Une très cordiale bienvenue sur notre site. Depuis plus de 25 ans, 'Vivre Autrement' a offert à des milliers de participants des pistes et des outils de développement personnel et spirituel qui permettent à chacun de poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer. Chacun-e peut découvrir un “mieux vivre” pour soi-même, à plus de 2000 mètres, au chalet Le silence qui chante dans un hameau alpestre niché paisiblement au flanc d’une montagne, dans un cadre alpin serein et majestueux, et lors de stages de week-end à Lausanne.

Depuis 1992, les ateliers ‘Vivre Autrement’ offrent un espace de développement personnel, d’épanouissement et de liberté dans un respect complet du cheminement individuel de ses participant-e-s.

Un conte de Noël un peu spécial pour enfants 

J’ai composé ce conte pour ma petite fille d’origine népalaise Samsara Menuka. Bien que composé à l’intention des plus petits, il semble être apprécié aussi par les adultes. Quoiqu’il qu’il ne parle pas spécifiquement de Noël, le thème de la lumière, qui est le centre de cette fête, est aussi celui du conte.

blogdec18 1

Il y avait une fois un pays dont les habitants étaient des bougies.

Il y en avait de toutes les formes, sortes, tailles et apparences. Des bougies de mariage et d’enterrement, de grandes bougies fines et élancées comme des danseuses de ballet, d’autres courtaudes et fortes à la taille comme des nains de jardin. Des bougies aux couleurs brillantes, d’autres comme des arcs en ciel, d’autres toutes simples et blanches.

Et toutes ces bougies vivaient juste comme les êtres humains, elles dansaient, riaient, courraient, travaillaient, dormaient – et surtout, elles aimaient beaucoup s’amuser.

Certaines bougies étaient toujours disposées en cercle, d’autres en rangées comme de petits soldats. Les unes servaient dans des églises ou des temples, d’autres pour veiller un enfant avec de la fièvre ou pour éclairer des caves ou des galetas. Les unes rehaussaient de leur éclat des gâteaux d’anniversaire et le festin du roi, d’autres se contentaient modestement de réchauffer des plats ou éclairer une photo.

waterseer

Un machine créée par une équipe de Californie peut produire largement plus de 1000 litre d’eau par jour qu’elle produit…en la tirant de l’air environnant ! Les inventeurs de la machine qui s’appelle « Skywater machine »  (machine eau du ciel) viennent de remporter un prix d’un million et demi de dollars. Elle accomplit ce tour de force en condensant la vapeur contenue dans l’atmosphère et la transformant en eau potable. Un des responsables de la «Skysource/SkywaterAlliance » qui a produit la machine, David Hertz, pense avec raison que cet appareil pourrait être d’une immense utilité dans toutes les régions du monde qui manquent d’eau. Hertz estime qu’à tout moment il y a 37,5 milliards de gallons (1gallon = 3,745 litres) d’eau dans l’atmosphère, soit plus que toutes les rivières de la planète !

Bye-bye Perrier, Nestlé, Evian, Wallser, Badoit et autres eaux minérales. Etanche ta soif, chez Skywater c’est gratis !

(SOURCE : Join 2,645 caring and inspired subscribers to this list. Subscribe here for one inspirational e-mail a week) La Newsletter (en anglais) de PEERS est la meilleure source d’informations positives que je reçois.

Parfois les mots installent une telle confusion que vous devez les larguer et devenir silencieux.

Descendez en-dessous du niveau du mental  qui tient à définir absolument tout et sachez à l’avance quoi attendre de la vie.

Les gens demandent une démarche pas à pas pour atteindre la conscience de l’Un, mais tout ce que vous pouvez leur donner est le premier pas: soyez silencieux.

Tournez votre attention à l’intérieur de vous.

Respirez. Soyez simplement.

Le reste prendra soin de lui-même.

(Paul Ferrin, Today’s Light for the Soul Message du 10/10)18, avec permission)

blogvov2018

C’est le thème que j’abordais brièvement dans ma dernière lettre circulaire en présentant les stages de fin d’année. Je voudrais y revenir tellement je pense que l’importance culturelle de cette séparation sera marquante pour toute l’humanité dans les décennies à venir.

Mais d’abord définissons ces termes. Par religion il faut entendre l’organisation d’une collectivité autour d’un certain nombre de croyances et règles éthiques pour la vie et, en général, certaines formes de culte ou autres pratiques impliquant une certaine liturgie dans le cadre de services religieux. 

Par spiritualité, il faut comprendre la recherche d’un sens à la vie et notre relation à notre prochain, à la planète et à un ordre transcendant, une réalité non visible.

La religion a mené certains aux plus hauts sommets de la spiritualité, comme d’autres aux comportements collectifs parmi les plus laids que l’humanité ait jamais connus. La religion implique des autorités extérieures à soi auxquelles il importe de se soumettre, alors que la spiritualité intériorise cette autorité. Ceci est une des démarches les plus fondamentales qu’une personne puisse entreprendre au niveau de son développement personnel.

La tendance, surtout dans le monde chrétien, semble de plus en plus aller dans le sens de l’affaiblissement, voire la disparition de certaines formes religieuses n’ayant pas su s’adapter, alors que simultanément on assiste à une prolifération de pratiques spirituelles qui, reconnaissons-le, peut conduire à une immense confusion.

Cette explosion de la recherche spirituelle est hautement réjouissante, car elle souligne d’une part la maturité croissante des individus et des groupes qui deviennent capables de plus en plus d’autonomie, d’autre part la disparition progressive de vieux systèmes autoritaires à de nombreux niveaux 

(par exemple l’éducation des enfants, que ce soit à l’école ou dans la famille.)

NB : le 1er décembre je donne sur Genève un stage sur ce thème de la spiritualité au-delà des religions.

Voir le site Vivre Autrement pour plus d’informations.

 

positivnov18Depuis l’âge de 16 ans, Boyan Slat rêvait déjà de nettoyer les océans. Son rêve est né lors d’un voyage en Grèce au cours duquel, lors de ses plongées dans la mer, il rencontra plus de plastiques que de poissons. Après cinq ans de recherches intenses, Boyan, maintenant 23 ans, a inventé ce qui constitue le premier système de nettoyage des océans actuellement en train d’être testé. Son « Système 101 - une barrière flottante longue de 600m – a quitté il y a quelques semaines la baie de San Francisco en direction d’un des continents flottants de déchets du Pacifique qui empoisonnent littéralement les mers du globe. Si ce premier essai fonctionne comme Boyan l’espère, une armada de quelque 60 systèmes similaires pourrait réduire la taille de ce continent flottant - un des plus grands du monde - de 50% d’ici 2025. Boyan a fondé son entreprise – « The Ocean Cleanup » a l’âge de 18 ans seulement. Parce que son système est solide plutôt que constitué de filets, il devrait éviter que la vie marine ne se prenne dans les mailles des filets. L’espoir est que le plastique s’accumulera derrière la barrière d’où des navires pourront le collecter pour le recyclage qui se fera à terre.

(Revue Time, 7/9/18)

La perfection ne concerne jamais le passé ou l’avenir.
Elle concerne uniquement le maintenant.

Vous êtes parfait-e maintenant, indépendamment de ce que vous pensez ou ressentez, 
Quels que soient les problèmes que vos percevez ou les tâches inachevées.

Vous êtes parfait-e maintenant, quel que soit le nombre de fautes que vous croyez avoir commises.

Il n’y a rien que vous ayez pensé, ressenti ou fait qui vous empêche de réaliser votre perfection ici et maintenant.

(Paul Ferrini, Light for the Soul du 15/8/2918. Avec permission)

univers2

La perfection de la nature qui nous entoure dépasse totalement notre imagination. Quel que soit le domaine où nous portons un regard neuf, ouvert et surtout informé c’est l’émerveillement total. Que ce soit le fonctionnement d’une simple forêt ou celui de la planète et le miracle des saisons, la magie de l’eau que les scientifiques ont à peine commencé à comprendre, l’organisation d’une colonie d’abeilles ou la beauté d’une orchidée - ne parlons même pas de notre propre corps, 37 trilliards de cellules (37 suivi de 12 zéros) dans lesquelles se passent des dizaines de milliers de réactions chimiques à la seconde par cellule et dont la capacité d’auto-guérison est stupéfiante … Tout cela existe pour notre bonheur, notre enchantement ! Ne doit-il pas exister une Intelligence supérieure infiniment bienveillante qui dirige tout cela ?

Il est dit qu’Einstein aurait posé la question : « Is the universe friendly ? » -l’univers est-il un endroit accueillant, bienveillant, amical, ouvert … tous ces sens sont contenus dans le mot anglais « friendly ». Qu’il l’ait vraiment posée ou non n’est pas important, pour moi c’est LA question la plus importante de l’existence. Et je crois, avec beaucoup d’autres penseurs et mystiques, que la réponse est un OUI clair et sans ambiguïté.

Mais la réponse immédiate du sceptique, du doute, voire de la révolte, c’est : « S’il en est ainsi, pourquoi une si terrible souffrance dans tant de domaines ? » Ce n’est pas dans le cadre d’un bref blog que je vais répondre à cette question qui a laissé perplexe des centaines de penseurs pendant des milliers d’années !

Le recyclage suédois est tellement efficace que le pays doit importer des détritus pour continuer à faire fonctionner ses usines de recyclage ! En 2017, moins de 1% des détritus furent envoyés aux décharges. Cec est dû à une culture de soin pour l’environnement très en avance sur la plupart des pays. C’était un des premiers pays à taxer  lourdement les énergies fossiles en 1991 déjà et maintenant le pays produit pratqiement la moitié de son énergie à partir de ressources renouvelables. Une campagne nationale intitulée « Miljönärvänlig »a depuis des années promu la notion qu’il y a beaucoup à gagner en réparant, partageant et réutilisant les choses. 

(Source : www.independant.co.uk)

(Ce texte est choisi en relation avec notre blog de ce mois)

Notre pessimisme concernant le monde est le reflet de notre accusation de nous-mêmes.

Si nous n’avons pas appris à héberger nos propres peurs avec douceur, comment pouvons-nous porter un regard plein de compassion sur le monde qui nous entoure ?

Quand nous accueillons notre propre obscurité et trouvons la lumière en nous, nous ne sommes plus intimidés par un monde dans lequel la violence semble l’emporter, car nous comprenons que ceci n’est que le symptôme du soi séparé.

(Paul Ferrini, Light of the Soul daily message, 14/8/18, avec autorisation, titre légèrement modifié)

Vidéo: les ateliers

minivideo
Cliquer pour voir la vidéo

Lettre d'info

Ateliers

Poursuivre sa recherche de vie, trouver ou renforcer son ancrage intérieur, se recentrer...
> Présentation des ateliers
> Lien vers agenda

Entretiens

Conseil ou véritable écoute, dans un espace de liberté totale:
> Entretiens individuels

Cérémonies

entretiensiconDésirez-vous une cérémonie de mariage, des obsèques, un accueil d'enfant AUTREMENT?
Pour en savoir plus: Cérémonies

L'Art de Bénir

Au réveil, bénissez votre journée, car elle déborde déjà d’une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître (...)
Lire la suite

Ouvrages de Pierre Pradervand

Pierre est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages parus en 13 langues. Découvrez les sur cette page.

Témoignages

Des participants à nos ateliers nous ont offert quelques témoignages touchants, à découvrir sur cette page

Contact

Vivre Autrement de Pierre Pradervand
Tél. +41 (0)22 784 15 71
ou +41 (0)79 360 30 61
Envoyer un e-mail à Pierre